Lectures 2017

Newland, Stephanie Janicot

Tu lis parfois aussi pour ton club de lecture de bibliothèque… et là quelle surprise que de tomber pour une fois sur une dystopie, écrite par Stéphanie Janicot, accessoirement par ailleurs rédactrice en chef de l’excellentissime revue Muze. Tu ne savais trop à quoi t’attendre, et les premiers pas de l’intrigue de ce roman ressemblent à s’y méprendre aux premiers pas de Divergente… alors tu restes sur tes gardes, même si tu te doutes bien des contraintes et codes du genre. Nous sommes à Newland, unité de Brittonie, an 2262 de l’ère ancienne, an 104 de l’ère nouvelle. L’Europe a pris des mesures drastiques pour vivre enfin en paix et en harmonie. Les naissances sont contrôlées et gérées par des matrices. Un système de castes a été instauré. Les Blancs, la caste la mieux considérée, transmettent leurs gênes. Les Bleus éduquent leurs enfants. Les Noirs, quant à eux, entreprenants, doivent se débrouiller pour réussir et sont la caste des travailleurs. A quatorze ans, chaque enfant se voit dirigé vers la catégorie qui lui convient. Marian est persuadée d’être une Blanche, et se projette depuis toujours dans cet avenir, à l’instar de sa soeur Myrtille. Mais au moment de la Sélection, son bracelet lui désigne le camp des Noirs. Le choc est immense pour Marian, qui se prépare douloureusement à un destin qu’elle n’envisageait pas. Elle décide de se venger, ce sera son moteur, de gravir les échelons, pour aller défier SOL, le gouverneur qui se cache derrière les décisions de l’ordinateur central. Pour cela, il faudra être têtue, forte et risquer sa vie… Et toi lectrice, tu t’es laissée embarquer dans cette histoire, véritable Page Turner, consciente de l’originalité relative du scénario, mais emportée par la qualité du texte de Stéphanie Janicot et de l’univers créé par elle. Ses réflexions sur le passé, l’évolution de notre monde t’ont semblées pertinentes et documentées. De plus, les différents personnages qui gravitent autour de Marian, jeune fille en colère, sont fouillés.  A noter, un très intéressant voyage dans le passé, bourré de contrastes. Bref, voici une lecture divertissante, que tu as lue avec beaucoup de plaisir. A conseiller aux adeptes du genre, mais pas seulement !

Editions Albin Michel – mars 2016

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Publicité

14 commentaires sur “Newland, Stephanie Janicot

  1. J’adore les dystopies et je ne savais pas que Stéphanie janicot en avait fait. Pour ce que tu en dit, ça me fait un peu penser au livre « le passeur » (excellent d’ailleurs :0

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s