Lectures 2018

Il était une lettre, Kathryn Hughes

Tu as commencé ce livre un brin dubitative… surtout lorsque dès les premières pages l’auteure a semblé mettre en place quelques grosses ficelles. Il faut dire que tu as gagné ce titre inclus dans la sélection d’été du livre de poche lors de ton voyage en Bretagne [tous les détails ici]. Il s’agissait donc d’un choix fait un peu à la hâte, un titre, une couverture, un résumé un peu alléchant… Bref, tu étais dubitative. Mais c’était sans compter avec ce plaisir que tu as toujours eu que l’on te raconte des histoires. Car en effet, loin des premières pages, ce roman s’est avéré un véritable page turner, tant tu as voulu très vite savoir de quoi il retournait derrière cette fameuse lettre… Nous sommes à Manchester, en 1973, et Tina travaille tous les samedis dans une boutique caritative. Elle est la semaine une secrétaire compétente d’une compagnie d’assurance, mais également chez elle l’épouse malheureuse d’un mari violent et alcoolique. Un jour, elle découvre un paquet de vêtements sur le seuil de sa boutique. Le sac contient un vieux costume, et en plongeant sa main dans la poche de la veste Tina découvre une lettre. Cette lettre n’a jamais été ouverte, ni postée, elle contient une demande en mariage d’un certain Billy, pour une jeune femme Chrissie, visiblement déjà enceinte. La lettre a été écrite en 1939. Tina, malgré de gros problèmes personnels (son mari est également un joueur invétéré et la voici elle aussi enceinte), décide de retrouver cette Chrissie pour lui remettre enfin la lettre et ainsi tenter de réparer quelque chose. Mais la quête n’est pas aisée, car les faits sont anciens et Tina se heurte soit à des portes closes soit à des personnes qui ne savent pas ce qu’il est advenu de Chrissie, partie en Irlande justement le jour de l’écriture de la lettre. Tina ne baisse pas les bras, surtout que cette recherche lui permet d’oublier combien elle a tort de continuer à faire confiance à son époux. Elle découvre petit à petit qu’il ne faisait pas bon être non mariée et enceinte en 1939, et le destin de Chrissie et de son enfant en Irlande… Et toi lectrice, tu as aimé finalement te laisser embarquer dans ce roman léger qui sait conserver jusqu’à la fin une tension égale. Tu as pensé à ce film Philoména, de Stephen Frears, qui raconte une histoire presque semblable, d’une adolescente enceinte, en Irlande, en 1952, et qui t’avait beaucoup marqué. Une lecture distrayante, mais aussi émouvante et habilement construite.

Editions du livre de poche – juillet 2017

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Joëlle

Publicités

16 commentaires sur “Il était une lettre, Kathryn Hughes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s