Lectures 2018

Chanson de la ville silencieuse, Olivier Adam ~ rentrée littéraire hiver 2018

Tu attends toujours avec une grande impatience la parution d’un nouveau roman d’Olivier Adam… car ces dernières années, c’était la promesse, à chaque fois, d’une lecture d’une telle grande qualité que tu pouvais même en frissonner d’admiration. C’était encore le cas en 2016, avec La renverse. Cette année, tu dois avouer que tu es un peu déçue. Et pourtant, tu as retrouvé avec grand plaisir l’ambiance douce amère, le désenchantement, qui sied si bien à l’écriture d’Olivier Adam en général et dans ce livre. Le lecteur s’attache à cette fille, fille d’un chanteur-compositeur très connu, ayant disparu du jour au lendemain (un suicide ?), et qui apparaît tout à coup sur une vidéo de mauvaise qualité, prise dans les rues de Lisbonne. Aurait-il finalement maquillé sa fuite ? Serait-il encore en vie ? Sa fille s’élance à sa recherche et en profite pour nous retracer le récit de son enfance particulière, où elle n’était qu’un petit paquet encombrant et discret que l’on oubliait facilement dans un coin. Aujourd’hui, elle est devenue l’amie de deux garçons, elle travaille dans le monde de l’édition, et sait que son père a emporté avec lui définitivement la tendresse qu’elle lui portait, ainsi que leurs rares souvenirs communs… Elle aimerait être seule, avec ses émotions tendres et sa sensibilité à elle, à être à la recherche du fantôme du chanteur, mais c’est compter sans la notoriété qu’il traîne encore dans son sillage, ainsi que l’avidité des journalistes et médias. Et toi, lectrice, tu ne sais pas vraiment ce qui t’a tenue constamment sur le côté dans ce récit, ce qui t’a un peu ennuyée. La chronologie en désordre ? Ce monde de la musique qui ne t’intéresse pas tellement ? Les longues descriptions de ce coin retiré de province où le père de la narratrice trouve refuge ? Ne jamais être réellement surprise des rebondissements de la narration ? Ce roman a laissé une douce empreinte dans ton esprit à la fin de ta lecture, et il est encore une fois très bien écrit, mais tu as hâte qu’Olivier Adam te dérange à nouveau.

Editions Flammarion – 3 janvier 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

37 commentaires sur “Chanson de la ville silencieuse, Olivier Adam ~ rentrée littéraire hiver 2018

  1. Je n’étais pas trop tenté par ces deux derniers mais celui ci me tente énormément, je suis d’autant plus déstabilisé par ton billet 🤨 ( que j’attendais d’ailleurs avec impatience ) mais je pense que je tenterais tout de même 😉 bon dimanche

    Aimé par 1 personne

  2. L’une de mes bibliothécaire l’a trouvé lisse, c’était son premier Olivier Adam. J’ai été étonnée, lisse n’est pas le mot que j’emploie pour cet auteur. Noir, peut-être.

    J'aime

  3. Hum. Je le lirai quand même mais peut-être pas tout de suite. C’est comme le dernier Birgitte Giraud, j’ai été un peu déçue et je l’ai perdu en cours de lecture, un acte manqué qui ne m’était jamais arrivé.

    J’aimerais qu’il réécrive des nouvelles… Il était si excellent dans ce genre.

    J'aime

  4. J’aime bien Olivier Adam mais je ne suis pas une inconditionnelle non plus. Je lirai sans doute celui-ci mais quand il sortira en poche ou alors je l’emprunterai.

    Aimé par 1 personne

  5. Oh mince, j’ai arrêté de lire ton billet au mot « déçue », c’est un auteur que j’aime beaucoup alros je le lirai assez vite et reviendrai lire ton billet. Au passage j’ai accroché avec l’oeil le mot « Lisbonne », c’est cool j’y retourne au printemps!

    Aimé par 1 personne

  6. C’est un auteur que j’ai beaucoup apprécié au début, et puis j’ai trouvé qu’il tournait un peu en rond dans ses histoires. Ce que tu en dis là fait que ce ne sera pas une priorité

    J'aime

  7. Ce n’est certes pas mon préféré d’Olivier Adam, il est « différent » mais je me suis laissée embarquer dans les pas de cette fille en quête de père. Il y a un petit quelque chose, une sorte de musique dans la langue qui a su me séduire par endroits.

    J'aime

    1. Tant mieux alors Véro !! Ma déception était sans doute à la hauteur de mes attentes. Certes, ce n’est pas non plus un mauvais roman, bien entendu. 😉

      J'aime

  8. Moi j’ai trouvé que » notre  » Olivier Adam était un peu apaisé et cette fin qui permet à la » fille de  » de commencer à laisser ses fantômes sur !e bord du chemin m’a assez plu! De toutes façons, j’attendrais aussi le prochain avec impatience…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s