Coups de coeur·Lectures 2018

Une verrière sous le ciel, Lenka Hornakova-Civade ~ rentrée littéraire hiver 2018

❤ Dès les premières pages de ce livre, tu as eu un véritable coup de foudre pour l’écriture à la fois poétique et romantique de l’auteure… Mais parfois les coups de foudre littéraires s’épuisent au fil de la lecture, ce qui n’a pas été le cas pour cette Verrière sous le ciel qui ne déçoit décidément pas. Dans ce récit, nous rencontrons très vite Ana, debout sur son quai de gare parisien. Ana vient de Tchékoslovaquie, et a tout juste 18 ans le jour même où elle doit rentrer chez elle. Elle était en France pour une colonie de vacances, mais n’a pas tellement profité de son séjour, toute tendue qu’elle était de pouvoir répondre à l’injonction parentale avant son départ… Ne reviens pas. Ana refuse donc de monter dans le train avec les autres. La délégation n’insiste pas, puisqu’elle est dorénavant majeure. Mais Ana est soudain saoule et perdue devant cette liberté toute neuve, et bien seule à Paris. Elle navigue au gré du hasard dans la capitale, puis se réfugie sur la tombe de Modigliani. Heureusement, elle est prise en charge par une mystérieuse femme, Grofka, qui va la cacher dans l’arrière salle d’un café. Petit à petit, Ana devenue mutique, va s’intéresser au monde qui l’entoure, s’ouvrir aux autres, tomber amoureuse… mais s’interroger aussi beaucoup sur ceux qu’étaient réellement ses parents et sur ce qu’ils lui ont transmis. Peut-on être libre quand on se cache, qu’on a le mal du Pays, qu’on aime et qu’on apprivoise à la fois son corps et une langue étrangère ? Ana découvre toutes ces questions dans l’arrière salle du café de Bernard et sous la lumière majestueuse de la verrière d’Albert, le peintre. Et toi lectrice, tu as aimé ce roman lumineux, à la prose nostalgique et belle. Lenka Hornakova-Civade signe ici un second roman très réussi, gros coup de coeur de lecture pour toi. Tu as hâte à présent de lire son premier roman, Giboulées de soleil, qui a reçu le Prix Renaudot des lycéens en 2016.

Alma éditeur – 1er février 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Leiloona

Un livre lu grâce à l’opération Masse critique de Babélio [clic]

Publicités

25 commentaires sur “Une verrière sous le ciel, Lenka Hornakova-Civade ~ rentrée littéraire hiver 2018

  1. Je suis d’accord sur l’écriture, mais je n’ai pas adhéré à l’histoire, assez invraisemblable à mes yeux. J’attendais qu’il sorte pour faire un billet, c’est maintenant ?

    J'aime

    1. Oui c’est aujourd’hui. En lisant le livre, je me disais que c’était certainement ce qui t’avait gêné. Je crois que l’auteure n’a pas cherché à écrire une histoire vraisemblable, son roman relève plus du conte, je trouve… Mais je comprends, si tu as bloqué sur ça, impossible après d’adhérer.

      J'aime

  2. Ta chronique est belle Antigone et le questionnement que tu soulèves me pousse à lire son deuxième roman. Les réponses du personnage et ton intro me rendent curieuse ! Merci de m’avoir fait saliver ! 😉

    J'aime

  3. J’ai beaucoup aimé Giboulées de soleil. Je l’avais offert à ma mère qui a eu le même ressenti que moi alors que nos goûts sont assez différents généralement. Du coup, j’ai très envie de découvrir celui-ci également.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s