Lectures 2018

Le cas singulier de Benjamin T, Catherine Rolland ~ rentrée littéraire hiver 2018

Tu as envie de dire oh combien tu as aimé ce roman… et oh combien il est intéressant de se plonger attentivement sur le cas de Benjamin T, effectivement. Pourtant, tout ne va pas pour le mieux pour Benjamin Teillac en début de roman. Divorcé, rejeté par sa femme et son adolescent de fils, il est également en passe de perdre son travail. Les crises d’épilepsie qui le terrassent régulièrement ne sont pas vraiment compatibles avec son métier d’ambulancier. Et il faut dire aussi que son patron est le nouveau compagnon de son ex-femme. La situation est donc tendue, même si son meilleur ami et collègue, David, le couvre et l’aide. Et puis, d’étranges souvenirs/rêves/cauchemars terriblement réels font leur apparition, qui troublent beaucoup Benjamin. Il a le sentiment de s’échapper alors physiquement vers un moment du passé, toujours le même, lors de la deuxième guerre mondiale, en 1944. Un moment où il s’appelait aussi Benjamin, mais était un héros de la résistance, luttait aux côtés de son frère Cyrille, abbé de son état. Dès que les crises d’épilepsie s’enclenchent, il part là-bas, où il semble avoir une autre vie, d’autres talents. Il y rencontre Mélaine. Et c’est surprenant comme en tant que lecteur le parti pris de ce voyage dans te temps est vite accepté, comme une sorte de retour évident vers sa dernière réincarnation. C’est surprenant aussi comme les deux univers finissent pas se télescoper et les frontières de ces deux mondes devenir poreux. Et si le passé pouvait être changé ? Benjamin se pose de plus en plus cette question au fil de ses retours vers l’hiver 1944, en constatant qu’il assiste là-bas à bien trop de décès et que peu à peu un bonheur possible y émerge, loin d’un présent devenu de plus en plus douloureux et médicalisé. Et toi lectrice, tu as aimé être prise par la main par une narration qui ne laisse aucun répit et t’oblige à courir à sa suite, suffocante. L’écriture de Catherine Rolland est belle mais surtout très juste, précise et efficace, au service de son histoire, qui mêle réflexions sur la vie et urgence de vivre. Si vous avez envie d’être embarqués dans une histoire étonnante qui vous laissera le souffle coupé, ce livre est fait pour vous. Et tu as aimé toi aussi, beaucoup, toute la tendresse qui y coule à flots et tente de se frayer un passage lumineux et têtu, parmi les violences de la guerre et du monde moderne.

Editions Les Escales – 8 février 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Publicités

17 commentaires sur “Le cas singulier de Benjamin T, Catherine Rolland ~ rentrée littéraire hiver 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s