Lectures 2018

Ceux qui vont mourir, Fabienne Juhel

Tu acheté ce roman de Fabienne Juhel lors du Printemps du livre de Montaigu l’année dernière… Joli souvenir et bon moment relaté ici [clic]. De Fabienne Juhel, tu avais déjà lu Les oubliés de la lande (gros coup de coeur) et La chaise numéro 14. Dans ce titre-ci, nous retrouvons la même atmosphère irréelle et fantastique présente dans ses autres romans, ainsi que des portraits de femmes de caractère. Mais de quoi s’agit-il dans ce récit ? Anne, la narratrice, une employée de bureau sans histoires, a été le témoin malencontreux de plusieurs décès. La jeune femme s’en ouvre à sa grand-mère qui lui parle très rapidement d’un don de Faucheuse dont elle est sans doute la dépositaire à son insu et que l’on a du lui transmettre dernièrement. Quoique dubitative, Anne entreprend de relater ses aventures en détails pour confirmer ou infirmer cette explication, récit entrecoupé des exclamations et des propres souvenirs de sa grand-mère… Anne connaissait déjà la légende de la rencontre de sa grand-mère avec son grand-père Nathanaël, ainsi que de leur lien avec l’artiste Natacha. Elle savait aussi que dans la famille, les femmes accouchent de filles et se retrouvent très vite sans mari. Une malédiction dont elle va sans doute avoir seulement aujourd’hui l’éclaircissement, alors que le gendarme chargé d’enquêter sur tous ces décès suspects lui fait les yeux doux. Et toi lectrice, même si tu as passé un bon moment avec ce roman, tu ne l’as pourtant pas trouvé de la force des autres romans lus de Fabienne Juhel. Pourtant, il se dégage de ses pages une belle atmosphère ésotérique envoûtante et mystérieuse, et il a le mérite de dresser de beaux portraits de femmes, ainsi que d’aborder le sujet de la rafle des Gitans pendant la seconde guerre mondiale. Malgré cela, la narration qui cherche absolument à démontrer avec force qu’Anne est bien dépositaire d’un don difficilement crédible t’a un peu laissée sur le côté. Dommage, car l’écriture de Fabienne Juhel y est toujours aussi belle. A la relire vite, donc !

Editions Le cercle sixto – mars 2017

Tu as aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Publicités

16 commentaires sur “Ceux qui vont mourir, Fabienne Juhel

    1. J’en suis sûre, et même si ce n’est pas son meilleur ce n’est pas non plus un moment de lecture désagréable du tout, bien au contraire. J’aimerais beaucoup lire ton avis !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s