Lectures 2018

Magda, Mazarine Pingeot… 41ème Prix Relay des Voyageurs lecteurs

IMG_20180522_183432_658

Voici le premier titre que je lis dans le cadre du Prix Relay des Voyageurs Lecteurs… et j’ai été à deux doigts d’y apposer un coup de coeur de lecture, tant il m’a plu. Pour être honnête, il était celui qui me tentait le plus dans la sélection de cette année, et j’étais depuis un moment intriguée par l’écriture de Mazarine Pingeot. Il s’agit donc ici d’une rencontre très réussie. Ce sont surtout les personnages inventés par l’auteure qui m’ont beaucoup plu, et la manière dont elle a brossé leur portrait, leur environnement. J’ai sans doute été moins attachée à l’intrigue. Nous rencontrons tout d’abord Magda et Guillaume, âgés d’une soixantaine d’années, et qui vivent depuis leur rencontre dans ce village perdu des Pyrénées. Ils vivent selon leurs convictions, au plus proche de la nature et de ce qu’elle peut leur apporter, et surtout loin de l’agitation du monde. Magda a quitté l’Allemage lorsqu’elle n’était qu’une jeune femme, suite au décès accidentel de ses parents, et est heureuse d’avoir fondé là une nouvelle famille, ayant donné naissance à Alice et Ezéchiel, aujourd’hui adultes. Mais tout bascule lorsque sa fille Alice est arrêtée, avec son compagnon et quelques membres de la communauté anarchiste dans laquelle ils vivent depuis longtemps, appelée La ferme. Alice est accusée de terrorisme, suite au sabotage d’une voie de chemin de fer. Magda et Guillaume s’empressent alors de récupérer leur petite fille Rosa, âgée d’une huitaine d’année. Il en est cependant ainsi terminé de leur tranquillité dans leur paradis, car ils sont très vite harcelés par la presse et interrogés. Et se pose aussi très vite pour Magda la question de la responsabilité, de ce qu’elle a pu transmettre à sa fille malgré elle, via ses lectures et ses idées, mais aussi avec son caractère dur et parfois fermé, mystérieux. Je n’en dirai pas plus, mais n’hésitez pas à ouvrir ce livre qui interroge sur le pouvoir de la politique et des idées, mais surtout sur tout ce qu’entraîne de dérive et de transmission à son insu les secrets de famille. Le personnage de Magda est un personnage féminin fort, avec ses zones d’ombre et ses convictions, qui ne laisse pas indifférent et va me hanter je pense longtemps.

Editions Julliard – janvier 2018 – 

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Résultat de recherche d'images pour "logo prix relay des voyageurs"

Publicités

13 commentaires sur “Magda, Mazarine Pingeot… 41ème Prix Relay des Voyageurs lecteurs

    1. Justement je suis contente d’avoir dépassé cet à priori… À se demander d’ailleurs si dans ce livre elle ne fouille pas aussi dans ce passé là via la fiction.

      J'aime

  1. Comme tes trois autres commentatrices (bon je ne sais pas si ça se dit ;0) j’ai un petit a priori aussi, trop connue, trop médiatisée mais c’est vrai que tu nous donnes envie de nous pencher sur cette autrice de plus près, donc mission réussie ;0) Tu sais que je ne suis pas sur facebook je viens donc ici te donner le lien vers ma participation de ce mois pour l’objectif PAL ;
    https://lorouge.wordpress.com/2018/05/28/jai-toujours-ton-coeur-avec-moi-de-sofia-bjarnadottir/
    Bonne soirée Antigone

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais commencé son « Premier roman », mais abandonné assez vite. Trop d’alcool dans l’histoire !
    Depuis, je n’ai rien essayé et pourtant certains de ses livres me tentent, dont celui-ci.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s