Lectures 2019

Des mirages plein les poches, Gilles Marchand

desmirages

De Gilles Marchand, j’ai lu déjà avec un grand bonheur Une Bouche sans personne (2016) et Un funambule sur le sable (2017), ses deux premiers romans publiés… Je vous parle aujourd’hui du recueil de nouvelles que l’auteur a sorti en fin d’année dernière. Et c’est souvent une tradition éditoriale qu’après le succès d’un ou deux premiers romans soit publié ainsi ensuite un tel recueil de nouvelles, effectué à partir de textes antérieurement édités, ou/et rédigés spécialement. Par expérience de lectrice, je dois dire que l’exercice est très souvent périlleux, visiblement trop souvent fait pour surfer sur le succès commercial de l’auteur et la plupart du temps extrêmement décevant. Je vous rassure, ce n’est pas le cas pour ce recueil là, qui conserve bien toute la force d’écriture des autres textes de Gilles Marchand.  Vous retrouverez ce qui vous a déjà plu chez l’auteur, dans ses autres romans, si vous l’avez déjà lu. Je dois dire que j’ai aimé que les textes soient d’une telle qualité, respectueux du lecteur, retrouver sa manière toute particulière de jouer avec l’absurde et de nous entraîner vers l’inconnu et un monde qui ressemble à celui que l’on connaît,  mais légèrement renversé (un homme retrouve sa vie au fond d’une brocante, un homme considère une lampe comme son enfant, un autre pense que les chaussures courent vite et que certains slips font bien l’amour). J’ai cependant été moins emballée que je ne l’aurais cru par l’aspect condensé que procure la nouvelle. Il m’a manqué je crois toute l’étendue de l’univers que Gilles Marchand déploie dans ses romans, et surtout sa tendresse. L’exercice du format court est toujours très particulier. Peut-être n’y suis-je pas sensible en ce moment ? En tous les cas, ce recueil rencontre un beau succès sur la blogosphère, il était dans le dernier bilan des coups de coeur de la blogo [ici], choisi par deux lectrices. N’hésitez donc pas à vous précipiter vers tout ouvrage de Gilles Marchand qui croiserait votre route, surtout que ses deux premiers romans sont sortis dorénavant en version poche, aux éditions Points !!

Editions Aux forges de Vulcain – octobre 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Nicole

21 commentaires sur “Des mirages plein les poches, Gilles Marchand

  1. J’ai Une bouche sans personne sur ma PAL, que jelirai en priorité, mais des nouvelles, pourquoi pas, cela peut m’intéresser aussi ! Et j’avais beaucoup aimé le roman qu’il a écrit « à 4 mains », avec Eric Bonnargent : Le roman de Bolano.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’aime pas particulièrement les nouvelles mais j’ai « Un funambule sur le sable » qui est noté sur ma LAL, ça fait longtemps que j’ai envie de découvrir l’auteur, ce qu’il fait a tout à fait l’air très spécial (dans le bon sens du terme évidemment :0)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s