Coups de coeur·Lectures 2019

Après, Nikki Gemmel… Rentrée littéraire de janvier

Apres_couv

❤ J’aime Nikki Gemmel depuis ses premiers romans australiens… Avec La mariée mise à nu et Avec mon corps, son style a changé, ainsi que ses préoccupations, mais mon plaisir de lecture a toujours été le même. Il y a une vitalité et une sincérité chez Nikki Gemmel, une sensibilité active, qui me plaît. Elle est une de mes auteures fétiches, puis-je donc dire aussi d’elle. Quel plaisir d’apprendre alors qu’un nouveau titre sortait en cette rentrée de janvier (non pas le 10 comme indiqué sur la photo mais le 17) !! J’ai eu la chance de lire ce nouvel opus en avant première, mais sans sa couverture, donc sans vraiment deviner au premier abord ce qui m’attendait. Dans ce dernier livre, qui est un récit, Nikki Gemmel parle en effet de sa mère, et surtout de la manière dont elle a brutalement décidé de mourir, laissant l’auteure et son frère Paul, ainsi que ses petits enfants, complètement désemparés par son geste. Et je suis rentrée avec beaucoup d’émotion dans cette histoire, qui essaye de décortiquer le pourquoi et le comment, les raisons qui ont amenées cette femme encore pleine de vie à décider de finir ses jours dans la dignité, la colère ressentie par ses proches, l’incompréhension, la volonté de savoir et de comprendre, enfin. Même si il est extrêmement émouvant, ce texte n’est pour autant pas là pour nous tirer les larmes. Nikki Gemmel ausculte en effet plutôt ses émotions, refait le film de sa relation tumultueuse avec une mère à la fois belle, indépendante, volontaire, parfois toxique et profondément aimante. Elle passe par de nombreuses étapes, et petit à petit la colère laisse place à autre chose… une réflexion profonde et humaine sur l’euthanasie. Et j’ai été très touchée par la manière sans fards et toute simple qu’avait Nikki Gemmel d’appréhender ce sujet difficile. Un texte qui vous fera très certainement réfléchir et un magnifique hommage d’une fille à sa mère !

« Nous avons connu des périodes de grande camaraderie, mais nous étions deux femmes fortes qui luttaient pour avoir l’ascendant. Et même pendant nos moments de tension, je l’aimais trop pour faire une croix totale sur elle. Les mères problématiques enfantent-elles des écrivains ? Cette colère qui crée des étincelles et vous pousse à trouver votre voix. Mais je suis consciente que ce livre ne relate qu’une seule version de l’histoire. »

Editions au Diable Vauvert – 17 janvier 2019

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

    

21 commentaires sur “Après, Nikki Gemmel… Rentrée littéraire de janvier

  1. ce livre fait écho a une video que j’ai vu ( mise sur mon mur d’ailleurs) sur une dame de 74 ans , en plein santé, qui a décidé de mourir par suicide assisté en 2020 en Suisse.

    Aimé par 1 personne

  2. Nikki Gemmel est une autrice qui m’attire énormément depuis ses débuts (j’ai d’ailleurs toujours ses deux romans australiens sur ma PAL (sans doute ils font partie de mes livres les plus longtemps dans ma PAL). J’ai aussi « Avec mon corps » qui est bien plus récent. Je commencerais sans doute par cela là, mais je note ce dernier immédiatement, le sujet est très dur mais j’ai très envie de le lire néamoins.

    Aimé par 1 personne

    1. J’avais tellement adoré aussi « Noces sauvages » ainsi que « Love song ». Son nouveau ton te surprendra peut-être mais c’est une auteure qui mérite d’être lue oui !!!

      J'aime

Répondre à coupsdecoeurgeraldine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s