Lectures 2019·Objectif PAL

Mort en lisière, Margaret Atwood… objectif pal de février

Aucune description de photo disponible.

Margaret Atwood est surtout connue pour avoir écrit La servante écarlate et son C’est le coeur qui lâche en dernier, deux romans d’anticipation. Il est donc assez étonnant de la découvrir dans un genre très différent, dans ce recueil de nouvelles. Nous sommes ici dans un contexte plus réaliste, qui va de l’après guerre aux années 90. La première nouvelle nous plonge dans un camp de vacances pour riches jeunes garçons, entre tension sexuelle et différences de classe sociale. La deuxième nouvelle nous permet de rencontrer Kat, femme solitaire et de pouvoir, qui apparaît en réalité très vite plus dérangée qu’excentrique. Et je dois dire que j’ai failli abandonner ce recueil au terme des deux premiers récits, à la fois bizarres et désagréables, et à la narration un peu tarabiscotée. Ou peut-être me suis-je faite ensuite à l’écriture de Margaret Atwood ? Tout cela pour dire que j’ai continué avec bien plus de plaisir ma lecture des autres nouvelles, découvrant ainsi finalement une auteure qui excelle dans ce genre. Le thème de la maternité y est présent, bien sûr, mais également l’engagement politique, l’écologie, la position des femmes dans la société, le libre arbitre et cette propension qu’à la vie souvent de faire déraper certaines situations. J’ai au final beaucoup aimé ce recueil de nouvelles (dix au total), vibrant de modernité, au goût doux amer, mais d’une véritable force littéraire.

« Jane était assise, le visage ruisselant de larmes. Elle se sentait perdue : abandonnée, rejetée. Leurs mères avaient fini par les rattraper et par avoir raison. Oui, il y avaient des conséquences, mais c’étaient les conséquences de choses qu’on ignorait même avoir faites. »

Editions Robert Laffont – Pavillons poche – septembre 2009

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…12345

Une autre lecture chez… Cathulu (merci à elle pour ce cadeau !)

17 commentaires sur “Mort en lisière, Margaret Atwood… objectif pal de février

  1. Au cas où… Voici deux titres de romans de Margaret Atwood qui valent vraiment le détour : « le tueur aveugle » et  » captive ». Lus il y a longtemps mais encore très présents dans ma mémoire !

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai la serveuse écarlate dans ma PAL…
    A propos de PAL, ma PAL urgente a bien fondu. Je vais pouvoir attaquer l’autre un peu plus sérieusement (si je ne me laisse pas tenter par les sirènes des SP… ).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s