Lectures 2019·Objectif PAL

Eldorado, Laurent Gaudé… mon objectif pal de septembre !

J’ai décidé de sortir ce roman de ma PAL ce mois-ci, en raison de sa couverture, et de notre prochain thème de rencontre du club des lecteurs yonnais sur le thème du voyage. Mais comme je ne lis jamais les quatrièmes de couverture, je me suis retrouvée là en l’occurrence très vite face à des voyages bien particuliers… (Je me suis rendue compte par la même occasion combien ce thème était bien plus riche que prévu.) Nous partons en effet dès les premières pages de ce récit à la rencontre du commandant Piracci, gardien de la citadelle Europe sur sa frégate Zeffiro, qui intercepte depuis maintenant vingt ans les embarcations des clandestins. Ce métier est devenu à la longue un poids pour sa conscience, même si il sauve aussi des vies. D’ailleurs, c’est une de ces rescapées qui l’aborde un beau jour au marché de Catane. Le bateau dans lequel elle était avait été abandonné à son sort par l’équipage, et les migrants laissés sans eau ni nourriture. Son bébé en était mort. Elle vient réclamer une arme au commandant et lui exprime son désir de vengeance envers l’homme d’affaire véreux qui avait affrété le bateau. Cette rencontre ébranle le commandant qui décide au final quelques temps plus tard de tout laisser pour tenter de son côté le voyage en sens inverse… Par ailleurs, le lecteur rencontre deux frères, déterminés eux à quitter le Soudan pour cet Eldorado européen dont tout le monde parle. Ceux qui réussissent ont véritablement vécu l’enfer. Je découvre l’écriture de Laurent Gaudé avec ce titre, une écriture étonnamment simple mais efficace, et assez inspirée par le théâtre. Rien d’étonnant à ce qu’il soit également dramaturge. J’ai aimé cette simplicité du texte qui permet de se fondre dans l’histoire et d’aborder d’assez près les personnages. Il y a aussi une dimension assez symbolique dans ce récit qui porte très bien le sujet, très fort. J’ai été très touchée par ce roman, qui a été un écho à cette exposition vue cet été au lieu unique à Nantes, Incoming de Richard Mosse (voir la vidéo plus bas) qui était très impressionnante. Les migrants y sont notamment représentés, filmés avec une caméra thermique. La lenteur de l’image, le son, tout est fait pour nous faire ressentir leur dépouillement, leur sidération, et leur courage.

Editions Actes Sud – août 2006

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

25 commentaires sur “Eldorado, Laurent Gaudé… mon objectif pal de septembre !

  1. Ayant lu ce roman, j’étais un peu interloquée par tes premières lignes… le voyage ? Mais je comprends si tu n’avais pas lu la quatrième de couverture ! 😉 Très bon roman, quoiqu’il en soit !

    Aimé par 1 personne

  2. Ce n’est pas celui que je préfère de cet auteur, même si sa parole est importante, je préfère quand il part dans l’épique comme dans la mort du roi Tsongor, ou Le soleil des Scorta.

    Aimé par 1 personne

  3. Ravie de te voir apprécier cet auteur, qui est un de mes favoris ! J’aime ses grandes scènes épiques. J’ai beaucoup aimé ce roman, sur un thème si actuel, ce renversement des rôles, c’est fort !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s