Lectures 2019

Les femmes sont occupées, Samira El Ayachi

En ce moment, je dévore les livres qui me tombent sous la main… et celui-ci n’a pas fait exception. De plus, il aborde un thème qui m’est cher, même si il n’est pas toujours si bien traité, la solitude et la fatigue chez les jeunes mères. Et je dois dire que, personnellement, je ne remercierai jamais assez les systèmes de garderie qui prennent les enfants à la demi journée et aussi cette femme d’un centre de loisirs qui un jour a écouté ma fatigue et mon désarroi et m’a permis de déposer mon aînée quand je le voulais, même sans inscription préalable, pour m’occuper de mon deuxième qui venait de naître prématuré. Parfois, le mari travaille beaucoup et loin (ce qui était mon cas), ou n’est tout simplement pas là. Parfois, la famille, les grands parents, ne veulent pas, ou ne peuvent pas, aider. Et l’épuisement est tel, la solitude et la fatigue aussi, que le moindre geste d’entraide est une bénédiction. J’ai déjà eu les larmes aux yeux quand on m’a aidé à descendre une envolée de marches avec ma poussette, par exemple. Je suis souvent revenue rouge, échevelée, encombrée, d’une sortie avec mes enfants avec l’impression de ne pas être à la hauteur, à la hauteur de rien. Et je me rends compte aujourd’hui combien c’était faux, et combien en réalité j’ai tenu le coup, et combien je mérite d’en être fière, comme cette mère, dans l’histoire de Samira El Ayachi. La narratrice se retrouve en effet du jour au lendemain maman solo, après une dispute avec le père de son bébé. La voici en tête à tête avec Petit Chose, et tout son quotidien en est immédiatement bouleversé. Elle qui doit finir de monter sa pièce de théâtre, écrire sa thèse, travailler… Elle n’a plus le temps de rien, et surtout pas de s’occuper d’elle. Elle aime son petit mais elle voudrait bien que son père le prenne en charge quelques week-ends. La société est ainsi faite qu’on ne punit pas un père qui ne prend pas sa part dans la garde de son enfant, mais une mère qui ne permettrait pas à son père de le prendre de temps en temps, tel que le prévoit la garde dite classique. La maman de Petit Chose est donc confrontée à une solitude sociale et existentielle forte et constate autour d’elle combien les femmes sont débordées, qu’elles soient en couple ou non. J’ai aimé le ton de Samira El Ayachi dans ce roman, résolument féministe, et qui pointe du doigt cette réalité : comment les femmes peuvent-elles se réaliser, faire avancer le monde, rêver et créer dans de telles conditions ? La narratrice répond avec humour qu’elle « déploie [ses] impossibles », mais ne veut surtout pas « courber l’échine », renoncer. Un texte résolument féminin, donc, et à partager.

« Même pas boire un thé, même pas manger, même pas finir tes phrases. A qui déposer ton enfant ? Dans quels bras disponibles, dans quel square de quelle banlieue, pour aller se reposer un peu. Qui est solidaire d’avec les mères dépassées ?« 

Editions de l’Aube – 5 septembre 2019

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Jostein

17 commentaires sur “Les femmes sont occupées, Samira El Ayachi

  1. J’ai beaucoup aimé le sujet (même si je n’ai pas d’enfant, on peut tout de même se sentir débordée par la vie), mais un peu moins le style. Il n’empêche, c’est un roman à mettre dans le plus de mains possibles… Et notamment dans celles de la timbrée du FN qui fait la une des réseau sociaux ces derniers jours !

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne sais pas si je lirai ce roman, mais qu’est ce je partage ce que tu racontes de cette course permanente de la mère encombrée de courses et de poussette, !!!! Et pourtant, j’avais le père aidant quasi parfait, mais cela ne change rien (ou presque), les responsables, aux yeux de tous, c’est nous ….

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai pas été confrontée moi-même à ce genre de situation, mais quand j’étais jeune, j’ai souvent pris en charge ponctuellement, neveux, nièces, enfants des copines .. Ça me faisait plaisir et ma soeur m’a souvent dit à quel point ça l’avait soulagée par moment.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s