Lectures 2020·Objectif PAL

Loving Franck, Nancy Horan… mon objectif pal du mois !

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Virginie Buhl

J’ai fait cette année de très belles découvertes grâce à des livres pris dans la boîte à livres de ma ville. Je suis donc d’autant plus heureuse d’y déposer régulièrement moi aussi des ouvrages, un peu moins malheureusement depuis les confinements. Loving Franck était dans mon point de mire depuis sa sortie en grand format, j’ai donc été ravie quand je l’y ai trouvé en version poche il y a plusieurs mois. Cependant, j’en ignorais complètement le contenu. Je savais seulement qu’il s’agissait d’une histoire d’amour assez forte… J’ai donc été très agréablement surprise de découvrir en commençant cette histoire que le Franck tant aimé par une Mamah prise dans une spirale inéluctable était Franck Lloyd Wright. De cet architecte très connu je ne connaissais en fait non plus pas grand chose, mais j’avais manipulé du temps de mon travail en librairie de très belles monographies sur ses travaux. Il s’avère donc que l’histoire d’amour racontée et romancée par Nancy Horan dans Loving Franck est basée sur une histoire vraie. Nous sommes au tout début du XXème siècle à Chicago. Les femmes luttent encore à l’époque pour le droit de vote et la société est très puritaine. C’est donc un vrai scandale lorsque Franck Lloyd Wright, architecte déjà connu pour ses maisons d’avant garde, homme marié et père de six enfants, tombe éperdument amoureux de sa cliente, elle-même également mariée et mère de deux enfants. La presse s’en mêle, surtout lorsque les deux amants partent ensemble en Europe. Mamah vit alors avec une lourde culpabilité chevillée au corps mais cherche en même temps à vivre son destin. Sa rencontre avec la féministe suédoise Ellen Key sera déterminante sur ce point, surtout lorsqu’elle lui confie la traduction de ses textes. A leur retour aux Etats-Unis, les deux amants souhaitent vivre ensemble et décident de construire la maison de leurs rêves… Ce texte est d’une grande force épique et amoureuse. On devine que Nancy Horan y a mis sa touche romanesque tout en s’appuyant sur des faits réels. La presse de l’époque s’est acharnée sur le couple et de multiples détails de la vie des amants s’est retrouvée déballée dans les journaux. On découvre un Franck LLoyd Wright plein de talent mais fantasque et dispendieux, et une Mamah en avance sur son temps, féministe et intellectuelle, mais confrontée aux idées de l’époque. La société ne lui pardonne pas d’avoir abandonné ses enfants. Elle ne se le pardonne guère non plus, même si sa détermination pour vivre la vie qui lui semble destinée est sans bornes, et j’ai beaucoup admiré cette détermination. Loving Franck est un très beau portrait de l’Amérique de l’époque, tiraillée entre modernité et conservatisme.

Editions Le livre de Poche – février 2011

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Un roman lu dans le cadre de…

8 commentaires sur “Loving Franck, Nancy Horan… mon objectif pal du mois !

  1. J’étais passée à côté de ce roman, surtout à cause du personnage de Franck. L’auteur en fait un artiste un peu trop grandiloquent et finalement, il est assez peu question d’architecture. Ce qui m’avait déçue.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s