Lectures 2021

Les renards de Londres, Eugène Green

Illustré par Odilon Thorel

Je commence de nouveau un mois consacré aux livres jeunesse avec ce titre. La collection Neuf est, comme ne l’indique pas forcément son chiffre, destinée plus largement aux huit à onze ans. Voilà qui explique sans doute beaucoup de choses en ce qui concerne mon ressenti de lecture… qui est celui d’une adulte entrant dans un roman pour enfants. Cela dit, au départ, j’ai naturellement craqué pour les tendres et légères illustrations d’Odilon Thorel, qui donnent beaucoup de charme au livre, et pour le titre, qui m’intriguait. En effet, j’aime beaucoup les renards, et j’avais envie de connaître leurs aventures citadines, ayant vu quelques reportages sur le sujet. Dans cette histoire, chassée de leur précédent territoire, obligée de s’exiler dans Londres, une famille de renards tente de survivre dans la grande ville, non sans mal. Seule avec leur mère, la fratrie de jeunes renards chasse, cherche à se nourrir et à vivre discrètement, de peur d’être de nouveau chassée. Ils font des rencontres, même humaines, puisqu’ils parlent un français aussi impeccable que surprenant, ce groupe de jeunes trafiquants par exemple, qui se servent momentanément d’eux pour leur trafic. La découverte du Parc du Palais royal est une bénédiction mais, contre leur présence qu’elle juge envahissante, la famille royale se mobilise bientôt. Une chasse à courre mémorable sera même organisée. Que vont devenir ces jeunes renards, auxquels le lecteur s’est attaché ? Pas d’inquiétude car outre d’être sympathiques, ils n’ont oublié ni d’être intelligents, ni d’être un peu malins, comme le veut la légende. Je dois dire que j’ai bien aimé ce petit roman sans prétention, et avant tout son espièglerie, très présente. Par contre, j’avoue avoir tiqué à de multiples reprises, sur tout ce que l’auteur a voulu mettre d’humain dans les caractéristiques des animaux de cette histoire. J’ai parfois vraiment du mal avec l’anthropomorphisme. C’est ce qui m’a laissé un peu de côté avec ce récit, qui plaira plus certainement à la tranche d’âge concernée…

Editions L’Ecole des loisirs – février 2021

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

2 commentaires sur “Les renards de Londres, Eugène Green

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s