Lectures 2021·Objectif PAL

Arrowood, Mick Finlay… mon objectif pal du mois !

arrowood

Vous aimez Sherlock Holmes ? N’en dites surtout rien à Arrowood, vous le fâcheriez. Car, en effet, dans le Londres de 1895, et tandis que le célèbre détective fleure avec le beau monde, voit ses exploits relatés dans la presse, Arrowood, qui déteste son illustre concurrent, s’intéresse plus particulièrement aux bas-fonds qui sont son quotidien. J’ai dans ma PAL deux tomes de cette série, que j’ai mis bien trop longtemps à ouvrir. Et je le regrette car ce premier volet est excellent. Rien de très glamour pourtant chez Arrowood et son acolyte Barnett, mis à part beaucoup de saleté et de pauvreté. Mais leur aspect n’empêche pas Caroline Cousture de faire appel au duo pour retrouver son frère, mystérieusement disparu. Le détective est assez réticent de devoir affronter encore une fois M Cream, le malfrat notoire qui les avait déjà rencontrés dans une affaire précédente. Le frère de Caroline Cousture travaillait pour lui. Ils acceptent cependant l’affaire, car les caisses sont vides, et la jeune femme semble cacher des secrets qui intriguent beaucoup Arrowood. Voici donc le lecteur embarqué aux côtés de nos deux compères enquêteurs dans les quartiers surpeuplés du sud de Londres, écumant les pubs, ces maisons étroites où braillent des enfants affamés, mais aussi des maisons plus bourgeoises. Des échauffourées ont lieu, des cambriolages. Les irlandais sont de la partie, semblent avoir infiltré la police. Il est question également d’une maison close. La maîtresse du disparu est assassinée. En quoi cela concerne-t-il donc Thierry le français, avec ses boucles blondes ? L’enquête, trépidante, nous promène comme dans un film dans un Londres d’autrefois que le lecteur semble voir réellement sous ses yeux. J’ai aimé ce sentiment de faire connaissance avec une période méconnue, et aussi, je crois cotoyer de loin, bien malgré Arrowood, l’univers de Sherlock Holmes. Arrowood, avec ses aventures, en est un pendant très réussi.

Editions Harper Collins poche – février 2019

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Un roman lu dans le cadre de…

13 commentaires sur “Arrowood, Mick Finlay… mon objectif pal du mois !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s