Lectures 2021

Ce qu’il nous faut de remords et d’espérance, Céline Lapertot… rentrée littéraire 2021

Je me suis inscrite à une rencontre en live avec l’autrice demain soir, via le Vleel sur Instagram. J’avais donc choisi il y a quelques jours de lire ce titre assez rapidement. Et je l’ai dévoré en une journée (dimanche). La couverture donne déjà une idée de la tragédie inscrite dans le texte. J’ai même rencontré le personnage de l’Antigone d’Anouilh au détour d’une page (p 73). Nous sommes dans l’ambiance… un drame ne peut qu’arriver. Et si l’Etat décidait de revenir sur l’abolition de la peine de mort ? Et si cette idée avait germé dans l’esprit du garde des sceaux depuis son enfance ? Roger Leroy et son demi-frère Nicolas Lempereur, musicien, sont un peu les Abel et Caïn de la bible, mêlant dans leur relation la haine, la rivalité et une peine d’amour non formulée. Nicolas, âgé de cinq ans, a débarqué le jour des dix ans de Roger, fruit de l’infidélité du père, une surprise que l’aîné n’a eu de cesse d’avoir du mal à digérer. Et maintenant, le voici convaincu que la peine de mort doit être rétablie. Convaincu et convaincant, car la loi passe effectivement. Cette mesure semble être justifiée quand le premier condamné à mort est un pédophile récidiviste et meurtrier, qui clame que rien ne pourra le guérir. Les médias se sont emparés de l’affaire et ont montré partout la chaussette abandonnée de la fillette. Mais qu’en est-il quand la justice s’intéresse à un membre proche, quand l’on devient concerné et qu’en plus la culpabilité du désigné coupable est remise en question ? Le sujet traité ici par Céline Lapertot est troublant, il questionne notre humanité. J’ai beaucoup aimé la structure tragique du roman, la référence à Persée et Méduse en incipit. J’ai eu par contre du mal à m’attacher aux personnages, tant ils semblaient tous noyés dans un marasme gluant. Et pourtant, comme je le disais en préambule, j’ai dévoré ce livre, marque d’une certaine fascination de ma part.

Editions Viviane Hamy – 19 août 2021

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Mumu dans le bocage

25 commentaires sur “Ce qu’il nous faut de remords et d’espérance, Céline Lapertot… rentrée littéraire 2021

  1. Rien que le titre, je le trouve génial ! Malgré tes remarques qui mitigent l’enthousiasme, je vais le noter tant les atmosphères qui évoquent les tragédies antiques me tentent …
    Je découvre aussi le vleel. Je vais tenter de comprendre comment ça marche, parce que les rencontres proposées sortent des rails des auteurs que l’on voit partout !

    Aimé par 1 personne

    1. Très chouette expérience que ce vleel. Je ne participerai pas à chaque fois, l’horaire n’est pas toujours pratique, mais j’essaierai, je suis ravie.
      Et sinon oui, ce n’est pas moi qui te dirais le contraire sur les tragédies antiques 😉 !

      J'aime

  2. Je m’aperçois que je ne reçois plus les notifications de tes billets par mon agrégateur, je vais aller vérifier ce qui se passe. Ce roman va arriver à la bibliothèque, je vais l’attendre et je l’emprunterai.

    Aimé par 1 personne

      1. Effectivement tu avais été supprimée. Pas par moi ; à moins qu’une mauvaise manip. dont je ne me serais pas aperçue … C’est réparé?

        Aimé par 1 personne

  3. Sujet intéressant, alors qu’on célèbre justement les 40 ans de l’abolition de la peine de mort.
    Par contre, je crains de ne pas apprécier comme toi, n’ayant sans doute pas la culture pour repérer les références que tu cites.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s