Lectures 2022

On noie bien les petits chats, Françoise Guérin… dans « la rentrée de janvier »

Onnoie-bien-les-petits-chats_9880

J’ai d’abord rencontré l’écriture de Françoise Guérin, et son univers de thrillers haletants, via le récit des aventures du commandant Lanester. Mais ici, c’est d’un tout autre personnage dont nous faisons immédiatement la connaissance. En effet, Betty est sur le point d’accoucher… Sincèrement, je ne crois pas avoir jamais lu auparavant le récit d’un accouchement aussi difficile, douloureux, violent. Ce roman est un choc dès les premières pages. Ce n’est pourtant que le début des ennuis de Betty, dont le mari a apparemment été enlevé lors d’une mission en Somalie, et qui se rend compte qu’un inconnu a baptisé son fils Noé, sans son autorisation. L’inconnu rôde dans l’hôpital, l’agresse à plusieurs reprises, s’en prend à ceux qu’elle aime. Que se passe-t-il ? La jeune femme a du mal à se faire entendre. Elle est heureusement admise au sein de l’unité mère-bébé où exerce un psychiatre qui l’écoute, secondé par une équipe bienveillante. Car dans tout ce capharnaüm, Betty n’a pas encore vraiment « rencontré » son bébé. Et peu à peu, la mémoire lui revient, des traumatismes de l’enfance, mais aussi de l’identité de son persécuteur… L’écriture de Françoise Guérin, précise et d’une grande force, décrit à merveille la détresse de Betty, faisant face à un accouchement traumatisant, puis à un harcèlement incompréhensible. Le lecteur se met à la place de cette jeune femme démunie, qui ne demande qu’à être avec son fils, son mari, en sécurité. J’ai beaucoup aimé ce personnage, mais aussi tous les thèmes que Françoise Guérin aborde, comme l’accueil fait aux femmes en maternité et le travail psychanalytique. On ressort de ce roman, sonnée par cette quête de la vérité, prenante et originale, mais aussi persuadée qu’un accompagnement des jeunes mères plus profond serait essentiel. J’ai repensé à mon passage en néonat avec mon fils et j’ai trouvé que tout dans le fond de ce thriller était vraiment criant de vérité. Une des très bonnes surprises de cette rentrée de janvier !

« On ne te croira pas. Tu n’as ta place nulle part. Tu es nulle. Cette fichue certitude à laquelle tu ne parviens pas encore à renoncer et qui, fatalement, modèle ta façon de dire. »

Editions Eyrolles roman – 20 janvier 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Ma lecture de A la vue à la mort & Cherche jeunes filles à croquer

Une autre lecture chez… Alex

17 commentaires sur “On noie bien les petits chats, Françoise Guérin… dans « la rentrée de janvier »

    1. Je n’ai rien à reprocher au moment de néonat de mon fils. En revanche, j’ai eu un accouchement assez peu sympathique… 😉 Mais oui, cette lecture est assez marquante pour ça, elle fait remonter des souvenirs éventuels.

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s