Coups de coeur·Lectures 2022

Nina Simone, Sophie Adriansen… coup de coeur !

image_0776537_20220424_ob_56ce91_nina-simone

❤ Je ne connaissais rien de la vie de Nina Simone avant d’ouvrir ce livre, seulement sa musique bien sûr, et j’avais eu quelques échos de sa personnalité. Dès très jeune, Eunice Waymon (le nom de naissance de Nina Simone) montre de grandes dispositions pour le piano. Elle reçoit des cours de solfège, grâce à la générosité de son entourage. Elle a vaguement conscience à l’époque des effets de la ségrégation, surtout lorsqu’elle doit manger à l’extérieur à cause de sa couleur, ou lorsqu’elle voit ses parents, obligés de céder leur place à des Blancs, à un concert où elle est pourtant la vedette. Pour la jeune Eunice, donner des concerts, rencontrer ainsi le succès, est une marche vers son grand objectif, devenir « la première concertiste classique noire en Amérique ». Elle y travaille avec acharnement, et y sacrifie tout. Mais elle se heurtera à un mur lorsque l’école prestigieuse dans laquelle elle avait toutes les chances de rentrer refuse sa candidature. Alors, elle commence à jouer dans des clubs, découvre sa voix, rencontre de nouveau le succès, un succès exponentiel sous le nom cette fois-ci de Nina Simone… En 1963, le militantisme rentre dans sa vie, avec cette arme redoutable qu’est la musique. Ce qui est immédiatement attachant dans cette biographie de Sophie Adriansen est le style que celle-ci utilise d’emblée, vif et impliqué, et de voir comment se construit une légende. J’ai appris énormément en lisant ce livre, sur Nina Simone, sur Eunice Waymon, sur les rêves brisés de cette dernière, et sur l’époque. On ne s’ennuie pas une seconde en lisant les péripéties de ce destin hors du commun. L’autrice a préféré privilégier le récit de la première partie de la carrière de Nina Simone et s’en explique en fin d’ouvrage. Mais elle démontre aussi comment peut être violente la prise de conscience du racisme dans un esprit ouvert, et comment la colère y germe alors. Sophie Adriansen a décidément tous les talents !

 Editions Charleston – 15 février 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Blandine

Publicité
Coups de coeur·Lectures 2022

On s’est juste embrassés, Isabelle Pandazopoulos… coup de coeur !

onsestjusteembrasses

 » – J’ai pas couché avec Walid, je l’ai juste embrassé… Une fois, une seule fois! C’est ça, la vérité! Plus je criais, plus elle souriait. -Mais on s’en fout de la vérité, ça compte pas la vérité… Tu comprends pas ça? Je l’ai regardée un long moment et puis j’ai murmuré: – Non, je comprends pas… Je n’avais plus envie de crier, même plus envie de pleurer, je me sentais juste d’une tristesse à mourir. « 

❤ Ce titre et cet extrait me bouleversent particulièrement. Après avoir tourné longtemps autour, j’ai enfin ouvert ce roman jeunesse de Isabelle Pandazopoulos, qui est aussi fort que je me l’imaginais… Aïcha a le sentiment d’être privilégiée, même si elle vit seule avec sa mère, qui travaille beaucoup. Arabe d’origine, elle se sent surtout française, et bien intégrée. Elle va souvent chez sa meilleure amie Sabrina, mange et dort parfois chez cette famille qui lui fait une place dans leur vie. Un soir, Walid et elle s’embrassent, dans la cuisine, alors que tout le monde est déjà couché. Mais rien de plus. Le lendemain, tout bascule. Walid se vante qu’ils ont couché ensemble et la réputation de Aïcha est faite. Les « autres » la traitent de « pute » et la fuient, même son amie Sabrina, choquée par sa trahison, elle qui déteste son frère.  La vie de Aïcha devient un enfer lorsque sa mère découvre qu’elle sèche les cours. Loin d’en vouloir vraiment à sa fille, cette femme, dont Aïcha découvre qu’elle ignore l’histoire, va s’accuser d’être une mauvaise mère et dépérir petit à petit, laissant Aïcha encore plus seule. Heureusement, Kote, l’ami de toujours, veille… J’ai aimé que ce roman raconte, outre les dérives de la « rumeur », le thème plus large de la « réputation » qui peut détruire des vies, des familles, des destins, et ce sur plusieurs générations, seulement pour des questions d’honneur et de religion. Aïcha découvre avec douleur qu’elle vivait dans un monde d’illusions, fait connaissance avec son histoire et prend de plein fouet aussi la fragilité des adultes. Un très beau roman, très subtil, complexe et émouvant.

 Editions Gallimard jeunesse – juin 2009

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Coups de coeur·Lectures 2022

Chef, Gautier Battistella… coup de coeur !

chef

❤ J’ai eu la chance de recevoir la sélection 2022 du Prix Relay des Voyageurs lecteurs cette année. Merci aux organisateurs pour leur confiance renouvelée ! Le premier titre sorti est celui-ci car j’ai tout aimé de ce que j’ai lu pour l’instant de Gautier Battistella. Et je n’ai encore une fois pas été déçue car ce livre est de nouveau un coup de coeur de lecture pour moi ! J’aime décidément son écriture et sa manière de raconter les histoires, ce petit quelque chose de cruauté qui existe dans la vie et qu’il n’hésite pas à inclure dans ses récits… Paul Renoir vient d’être sacré « meilleur chef du monde » lorsqu’il met fin à ses jours avec son fusil de chasse. Tout le monde est sous le choc, et surtout la brigade des Promesses, le restaurant trois étoiles du Guide.  Il n’est pas le premier chef malheureusement à effectuer ce geste fatal. Est-ce la pression des étoiles ? Ce portrait que Netflix était en train de tourner sur lui ? Ou alors la tension financière que met Natalia, sa veuve, dans leur affaire ? Les ennemis aux abois se dévoilent rapidement, alors que le sous-chef, Christophe, déploie tous ses talents pour sauver le restaurant. Le monde de la gastronomie française est en deuil. Le roman en profite pour raconter son histoire via le destin personnel et particulier de Paul Renoir, une histoire faite de tradition et de recherche perpétuelle de nouveauté, où tous les coups sont permis, ou presque… Je ne m’attendais pas à être aussi happée par ce livre, par son intrigue, mais aussi par la passion communicative du personnel des cuisines pour leur métier. J’ai beaucoup pensé à la ferveur du dessin animé Ratatouille. Gautier Battistella, journaliste gastronomique au guide Michelin pendant quinze ans, a côtoyé ce monde particulier des grands chefs, cela se sent dans sa connaissance du milieu, des plats, mais également dans son talent d’écriture, incisif et brillant.

  Editions Plon – 2 mars 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Un titre de la sélection 2022 du Prix relay des Voyageurs lecteurs

Coups de coeur·Lectures 2022

Là où chantent les écrevisses, Delia Owens… coup de coeur !

laou

❤ Difficile de passer à côté de cette couverture, pour un titre grandement plébiscité par la blogosphère littéraire. J’ai décidé de le découvrir à mon tour, sans doute aussi attirée par cette image d’un héron qui promettait du dépaysement… Kya vit avec sa famille dans les marais de Barkley Cove, en Caroline du Nord, dans une cabane qui leur tient lieu de maison. Alors qu’elle est toute jeune, à peine six ans, sa mère quitte le foyer, sans se retourner, et pour ne jamais plus revenir, suivie peu à peu par ses frères et sœurs plus âgés. Restée toute seule avec un père violent, elle apprend à se débrouiller pour survivre, en vendant sa pêche à Jumping, qui peut lui fournir de l’essence pour sa barque. Sa femme et lui prennent en affection l’étrange jeune fille, tout en respectant la distance qu’elle recherche et son intimité. Lorsque son père finit également par disparaître, elle a quand même réussi à apprendre à lire et à écrire, grâce à Tate, un jeune garçon qui partage avec elle son goût pour les oiseaux et les plumes. A Barkley Cove, on surnomme Kya « la fille des marais » et les fantasmes les plus fous courent sur son compte. Férue de science et de poésie, Kya va souffrir encore une fois lorsque Tate l’abandonne à son tour pour poursuivre ses études au loin. Un terrain idéal pour devenir la proie de celui qui lui fera miroiter une autre vie… Ce roman tient toutes ses promesses, et mérite l’engouement général à son sujet. Il m’a fait passer par tout un tas d’émotions très fines, fait monter à plusieurs reprises les larmes aux yeux. Il est à la fois étrangement agréable, et douloureux, de suivre cette petite fille, puis cette jeune femme, dans son apprentissage de la vie, de se terrer avec elle dans les marais quand le danger rôde, d’en observer la faune et la flore et de voir Kya s’ouvrir occasionnellement au bonheur. Une enquête se tient également en filigrane de ce récit, une enquête qui va finir par débusquer Kya au fin fond de ses marais. 

  Editions Points – mai 2021

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Coups de coeur·Lectures 2022

Zephyr, Alabama de Robert Mc Cammon… coup de coeur !

ZephyrAlabama_3237

❤ Ce titre est un magnifique objet livre et un magnifique récit. Je pourrais presque m’arrêter là avec le sentiment d’avoir tout dit sur ce roman. Les productions de Monsieur Toussaint Laventure sont décidément de mon goût, me ramènent à l’enfance, à mes lectures d’enfance, mais plaisent surtout à l’adulte que je suis, qui a beaucoup lu, et sait un peu plus je crois apprécier les bons textes, ceux qui emportent et ont un véritable souffle romanesque… Cory, notre narrateur, est un des jeunes habitants de Zephyr, dans l’Alabama, une petite ville où la vie se déroule simplement et sans drames (ou presque). Un matin, alors que Cory accompagnait son père dans sa tournée de lait, ils assistent au plongeon d’une voiture dans les eaux sombres du lac. Le père de Cory tente de sauver le passager, en vain. Le visage de la victime est méconnaissable et ses membres attachés. C’est sans conteste un meurtre, qui va dorénavant hanter le pauvre homme. Mais Zephyr n’est pas une ville comme les autres, un notable s’y promène tout nu, une Dame y exerce des dons de sorcière et l’on peut aussi y croiser des monstres marins à l’occasion d’une inondation.. Cory aime cette ville également dédiée à l’enfance, où on peut faire du vélo jusqu’à plus soif, collectionner des pointes de flèches, cultiver l’amitié… Et c’est tout cet univers que j’ai grandement apprécié, à la fois évocation d’une certaine Amérique profonde, mais aussi enquête, fresque et création d’un univers fantastique distillé avec talent. J’ai pensé aux animations de Hayao Miyazaki et notamment à la vieille dame du Voyage de Chihiro en ce qui concerne la Dame. Tous les moments où le mystérieux survient dans le réel sont absolument magiques. Mais regarder Cory grandir et le suivre dans ses démarches pour faire émerger la vérité, et enfin apporter un peu de paix à sa famille, est tout aussi passionnant. Tout cela fait de ce roman un récit magistral, une véritable oeuvre, qui méritait amplement le bel écrin dans lequel Monsieur Toussaint Laventure l’a précieusement posé.

 Editions Monsieur Toussaint Laventure – 17 février 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Coups de coeur·Lectures 2022

Marie et Marya, Jilian Cantor… coup de coeur !

marie et marya

❤ J’avais lu avec plaisir, mais sans plus, le précédent roman de Jilian Cantor, La vie secrète d’Elena Faber. Et voici que je me suis laissée de nouveau tenter par son nouvel opus grâce à une opération Masse critique spéciale de chez Babélio. Et j’ai bien fait, car c’est un coup de coeur ! Nous sommes en Pologne, en 1891, Marya Sklodowska s’est fiancée au fils aîné de la famille auprès de laquelle elle est gouvernante, Kazimierz Zorawski. Mais les parents de ce dernier s’opposent à ce mariage. Ils ont d’autres ambitions pour leur fils. C’est le moment où le père de Marya lui propose de rejoindre sa soeur à Paris et de s’inscrire à la Sorbonne. Elle change alors son prénom en Marie et rencontre un peu plus tard un certain Pierre Curie. Mais Jilian Cantor décide d’imaginer aussi le destin de Marya si elle était restée en Pologne et avait finalement épousé son fiancé. Et si…Et le lecteur suit alors parallèlement le destin de Marie et Marya dans un va et vient de courts chapitres qui s’entrecroisent et se répondent. Et même si le principe donne un peu le tournis dans les premières pages, il s’avère au fil de la lecture absolument fascinant et passionnant. Jilian Cantor assume en fin de livre quelques libertés romanesques avec l’histoire. Mais peu importe. Elle réussi surtout le tour de force de nous montrer à quel point nos choix sont importants et déterminants, et à quel point ils impactent également l’entourage. J’ai adoré constater ça via ce roman et en savoir plus sur Marie Curie, dont je ne connaissais en réalité que des bribes de vie. J’ai adoré imaginer un monde où Marie Curie n’aurait pas existé, et ai été quelque part soulagée que ce ne soit pas le cas. A quoi tiennent donc nos destins !

« Imaginez, si nous nous étions connus étant plus jeunes, dit Pierre. Si nous nous étions mariés. Imaginez ce qu’aurait pu être notre vie, Marya… »

 Editions Préludes – 6 avril 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

La fiche du livre sur Babélio