Instagram

C’était l’été

Je vous raconte donc mon été, via d’abord vos deux photos préférées sur mon compte Instagram @antigoneheron. Vous avez aimé mon tricot/voiture à la sortie de l’exposition de Enki Bilal à Landerneau et ma lecture du roman d’Olivia Ruiz.

18/07 – Gros choc thermique en arrivant en Vendée 😨. Se prendre 10 degrés de plus (de trop ?). Un voyage de retour en voiture commencé pourtant sous de bons auspices avec un tricot-voiture. Ce matin, nous étions à Landerneau, une jolie ville que nous étions heureux de revoir. Nous avions réservé notre passage pour le premier jour de l’exposition magnifique de Enki Bilal qui a fait le bonheur de notre ado dessinateur. Il y a aussi une expo BD intéressante un peu plus loin, galerie Rohan. Cela nous a donné envie d’aller l’année prochaine à Angoulême en famille cette fois-ci. #fondsedouardetheleneleclerc #enkibilal #landerneau – 74 ❤ | 12/08 – Je suis toujours assez dubitative devant de tels romans, publiés par des ex-chanteuses. Mais de nombreux billets élogieux, le fait qu’il soit dans la sélection du Prix Relay au printemps et le prêt de ce livre par une collègue en a décidé autrement… A la mort de sa grand-mère, son Abuela, une jeune femme hérite de sa commode encombrante aux tiroirs de couleurs. Elle va alors ouvrir un à un chacun de ces tiroirs et découvrir peu à peu, via des objets ou des lettres, les secrets de ses origines, la vie de Rita, cet héritage féminin fait d’exil, de souffrances et d’amour. […]  – 63 ❤

Cet été, il y a eu aussi…
* de superbes vacances en Bretagne en juillet, dans un gîte fabuleux !
* des lectures secrètes pour la future rentrée littéraire ;
* pas mal de tricots terminés (détail sur mon compte Instagram), et le début du kit chaussettes de chez ChouetteKit ;
* quelques journées sur Nantes, pour diverses raisons. Et en profiter pour visiter le magasin éphémère Harry Potter, explorer le voyage à Nantes, rentrer de nouveau au Musée des Beaux Arts et faire un tour chez Durance et la bouquinerie du Centre ;
* des masques en tissu, dans mon sac, sur mon nez, dans mon entrée, sur le visage des autres ;
* de nouveau un rendez-vous du Club des lecteurs yonnais, chez Chacun sa part, principalement autour des coups de coeur de l’été !

 

Récapitulatif des lectures chroniquées cet été (un clic sur les couvertures pour retrouver mes billets) :

Instagram

C’était juin

Je vous raconte donc juin (avant la pause estivale – prochain rendez-vous fin août), via d’abord vos deux photos préférées sur mon compte Instagram @antigoneheron. Vous avez aimé ma lecture de ce roman très maritime et mon essai de petit essuie-mains au tricot.

06/06 – J’avais envie de mer, de vent, d’embruns… j’ai donc ouvert ce livre que j’avais offert à monsieur l’année dernière, dans cette bien jolie collection poche de chez Gallmeister. Avec ce roman, le lecteur rentre dans l’intimité d’une famille qui consacre sa vie à la navigation et aux voiliers, la famille Johannssen. Installés dans la baie de Seattle, de père en fils, ils construisent, réparent, naviguent. […] – 51 ❤ | 17/06 – Essuie-main en tricot fait avec des restes de laine 100% coton de #weareknitters. Ce qui m’a bien occupé hier soir. Comme le reste, c’est à l’usage que l’on verra si c’était une bonne idée… 😉 J’ai d’abord essayé le point de mon kit @chouettekit et finalement un point de blé avec alternance de couleurs donne un résultat intéressant ! – 56 ❤

En juin, il y a eu aussi…
* la fin de mon Mint Tea Sweater en laine Paris de Drops design dont je suis très contente  ;
* beaucoup d’envies de bricolage (création de lingettes par exemple pour ma fille avec de la laine 100% coton) ;
* énormément de télétravail ;
* une sortie au restaurant avec monsieur (pour la reprise en présentiel) chez Chacun sa part ;
* encore des gâteaux, et notamment la recette des palmitos vue chez Cyril Lignac.

Récapitulatif des lectures chroniquées en juin (un clic sur les couvertures pour retrouver mes billets) :

Instagram

C’était mai

Je vous raconte donc mai, via d’abord vos deux photos préférées sur mon compte Instagram @antigoneheron. Vous avez aimé ma lecture de cette biographie bien intéressante d’Hugo Pratt et ma petite trousse revisitée en pochette.

10/05 – J’ai toujours, dans mes étagères, le catalogue d’exposition de Milo Manara , acheté l’an dernier à Angoulême, dans lequel je sais que je vais rencontrer Hugo Pratt, via tout un chapitre sur leur collaboration… mais lire ce livre-ci est une manière de le rencontrer bien plus frontalement. Thierry Thomas est un spécialiste d’Hugo Pratt, à l’origine de plusieurs albums hommages, écrits en collaboration avec Patrizia Zanotti. Il est donc tout à fait légitime pour en dresser un portrait. Ici, il nous raconte sa rencontre avec le dessinateur en 1972 et aussi tout ce qui a fait de Hugo Pratt la légende qu’il est aujourd’hui. […] – 70 ❤ | 31/05 – Le projet de trousse écossaise s’est transformé en pochette. J’ai trouvé une ancienne étiquette chouettekit dans mes affaires et l’intérieur est doublé avec du tissu d’un autre kit. J’ai adoré apprendre à faire ce motif écossais tout simple. Merci les chouettes ! 💙 Ce kit Lazy Sunday avec tous ses petits projets est vraiment fantastique. Et hop dans mon sac à main ! @chouettekit #chouettekit #tricotertouslesjours – 62 ❤

En mai, il y a eu aussi…
* le début d’un nouveau tricot (bien avant d’avoir fini le précédent rhooo) ;
* l’étude de l’Antigone d’Anouilh avec mon fils pendant la continuité pédagogique ;
* la fin de mon tricot, le pull Aurore de chez Nanoulili ;
* une rencontre virtuelle très réussie le 16 mai avec le club des lecteurs yonnais sur notre groupe Facebook;
* beaucoup d’envies de broderies, de coutures et de tricots ;
* tout le mois, cette expérience inédite du télétravail à la maison ;
* deux sorties, en mode plage dynamique, pour cause de déconfinement progressif, à la mer.

Récapitulatif des lectures chroniquées en mai (un clic sur les couvertures pour retrouver mes billets) :

Instagram

C’était avril

Je vous raconte donc avril (ce mois encore une fois bien étrange), via d’abord vos deux photos préférées sur mon compte Instagram @antigoneheron. Vous avez aimé ma lecture du dernier Pierre Lemaître et mes achats en drive à la librairie Agora, pendant le confinement.

11/04 – Ce que j’aime beaucoup depuis quelques temps, ce sont ces livres qui tournent dans mon service, au travail, ces prêts entre collègues, et échanger après à la pause café (ou thé) sur ces lectures vers lesquelles nous ne nous serions peut-être pas dirigés. Ce livre est un de ces prêts, fait avant le confinement. Il faudra que j’attende un peu avant de le rendre à sa propriétaire… De Pierre Lemaitre, j’avais lu seulement la version BD de Au revoir là-haut. Nous retrouvons d’ailleurs quelques personnages de cette histoire dans ce nouvel opus, mais rassurez-vous, ce n’est en rien gênant de le lire seul. […] – 55 ❤ | 28/04 – Mardi. Jour 46. Jour du ravitaillement. Et cette fois-ci, il y a aussi des livres. J’ai en effet craqué sur l’option drive de chez @agoralaroche. Voilà qui est réconfortant après une journée intense de télétravail. Dans le désordre (sur la photo), il y a Stella de @cyrilbonin.draw, Oh happy day de @jeanclaudemourlevat et @annelaurebondoux, L’amie prodigieuse (pour essayer), Dans la tête de Sherlock Holmes et La fille de personne de @en_chair_et_en_textes chez @actessud. Bon et puis je n’ai rien suivi des révélations de l’après midi… on en est où ? #drivelibrairie #confinement #covid_19 #restezchezvous – 57 ❤

En avril, il y a eu aussi…
* en début de mois, la suite des interviews sur le blog dans le cadre de #unefenêtreunauteur avec Valérie Tong Cuong, Stéphanie Pélerin, Angélique Villeneuve et Sophie Divry ;
* le 15 avril, le dernier bilan des coups de coeur du web ;
* l’achat assez incongru jusqu’alors de masques en tissu chez Abracadrabra créations ;
* la fin d’un tricot orange (modèle et laine drops) ;
* de la broderie avec ce kit terminé de chez Un chat dans l’aiguille ;
* Pâques avec des chocolats, livrés par Gelencser ;
* et encore des gâteaux, du télétravail et du soutien scolaire.

 

Récapitulatif des lectures chroniquées en avril :

Instagram

C’était mars

Je vous raconte donc mars (ce mois bien étrange), via d’abord vos deux photos préférées sur mon compte Instagram @antigoneheron. Vous avez aimé ma baleine, fabriquée selon le modèle gratuit Chouette Kit et notre rénovation de meuble.

25/03 – Mercredi. Je me suis bien amusée aujourd’hui à faire cette baleine avec le tuto gratuit de chez @chouettekit et ce que j’ai trouvé chez moi pour la faire. Pratique d’avoir en plus d’une PAL un stock de brick et de brock. N’hésitez pas à aller voir sur leur site internet ! Bref, j’essaye de me détendre et cette petite cousette a été d’une grande aide. Prenez soin de vous ! 🐳🐋 #chouettekit – 68 ❤ | 27/03 – Vendredi. Hier j’ai fabriqué une deuxième baleine #chouettekit. Je me rends compte que ces petits travaux me font du bien. Je vais essayer de sortir ce que j’ai en réserve ce week-end ! Monsieur a repeint en bleu/gris un vieux meuble qui me suit depuis toujours et a été acheté par mon père dans les années 60. J’en ai profité pour mieux ranger notre stock de fournitures scolaires, en utilisant ces bacs à glace qui font finalement de chouettes boîtes et c’est #zerodechets, ce qui me plaît bien. La #continuitepedagogique se passe mieux. Mon fils est moins stressé et sa bonne humeur est agréable. Je suis quand même contente d’être en week-end de devoirs. Sur mon bullet journal je continue de noter tout ce que j’achèterai après le confinement dans les commerces locaux (des livres surtout). Et vous ça va ? #covid_19– 48 ❤

En mars, il y a eu aussi…
* en début de mois, le 3 mars, avant le confinement, une superbe soirée en compagnie de Benjamin Bachelier. Concert-dessiné sur le mythe d’Orphée et d’Eurydice (Frédéric Deville au violoncelle) puis un échange avec Stéphane Melchior (son scénariste pour Gatsby par exemple) et Éloïse Guėnėguès du @legrandrsn  ;
* le 4 mars, une rencontre, toujours avec Benjamin Bachelier, dans une médiathèque de ma commune cette fois-ci ;
* le 7 mars, une chouette rencontre du #clubdeslecteursyonnais à Chacun sa part, où nous avons discuté lectures sur le thème de l’amour ;
* le 12 mars, l’annonce de la fermeture des écoles (pour un temps indéterminé) ;
* le 14 mars, le début de mon confinement (je ne suis pas sortie depuis) ;
* le 18 mars, le début d’une sorte de journal sur Instagram et FB ;
* le 20 mars, le début des interviews sur le blog dans le cadre de #unefenêtreunauteur avec Alexandra Koszelyk, Sophie Adriansen et Anne- Laure Bondoux ;
* et des gâteaux, de la broderie, un peu de tricot et du soutien scolaire.

Récapitulatif des lectures chroniquées en mars :

Instagram

C’était février

Je vous raconte donc février, via d’abord vos deux photos préférées sur mon compte Instagram @antigoneheron. Vous avez aimé notre dimanche matin boulanger et sans doute mon plus gros coup de coeur de ce début d’année.

02/02 – Effervescence du dimanche matin… Pain de mie en préparation et bottereaux (comme on dit chez nous). Pour les crêpes nous avions déjà pris un peu d’avance…
#familledegourmands #commentvoulezvousquejyarrive😄🍞 – 54 ❤ | 05/02 – 💚Ce livre est un roman magistral. Je n’avais pas eu ce sentiment de lecture depuis Les années de Annie Ernaux, cette impression de lire un ouvrage à la fois ambitieux, maîtrisé et intelligent. Joseph Incardona est un écrivain suisse qui a déjà écrit plusieurs romans, des polars. Il a décidé de poser celui-ci dans les années 80, alors que le monde était assez différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. Le bloc de l’Est allait bientôt imploser. Les crises financières n’avaient pas encore eu lieu. Les golden boys avaient le vent en poupe. La Suisse était alors la destination privilégiée d’hommes et de femmes discrets munis d’une valise.
@editionsfinitude #coupdecoeur #bookstagram #rentreehiver2020 – 55 ❤

En février, il y a eu aussi…
* le début de mes lectures sur le thème de l’amour pour le prochain rendez-vous de mon club de lecteurs ;
* le 4 février, une rencontre-lecture très enthousiasmante avec Carole Fives et Une femme au téléphone ;
* l’achat d’un lot de pelotes orange, et le début d’un tricot qui me donne du fil à retordre (mais je persévère) ;
* la lecture de nombreux albums BD ;
* la tentative de structuration de ma PAL urgente avec l’achat d’une nouvelle bibliothèque ;
* la fin de ce tricot pas compliqué mais qui donne du chic à notre canapé (housse de coussin en point mousse avec la laine Nomade de chez Cheval Blanc) ! ;
* quelques jours de vacances bien occupés à organiser des rendez-vous (médicaux et autres), à classer des papiers, à aider mon fils pour ses devoirs ;
* heureusement aussi du temps passé à voir les copines.

Récapitulatif des lectures chroniquées en février :