Objectif PAL

Objectif pal d’octobre ~ le bilan

L’objectif pal arrive tout doucement, en ce dernier jour du mois d’octobre, et en plein reconfinement, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de décembre) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !!
[Je ne prends plus de nouveaux participants, merci pour votre compréhension, le challenge est victime de son succès.] Prochain bilan : fin novembre !

Blandine                                                                         Héliéna                                Géraldine

Praline                                                                 Praline                                             Héliéna

Blandine                                                            Sylire                                              Aifelle

Eimelle                                              The reading bibliophile                    The reading bibliophile

The reading bibliophile                                      Kathel                                     Géraldine

Sharon                                                                  Enna                                    Blandine

Athalie                                                                Blandine                                 Aifelle

Kathel                                                                         Sharon                                      Antigone

Alexielle                                                                      Blandine                                      Blandine

Héliéna                                                             Jostein                                             Blandine

#objectifpal

Coups de coeur·Lectures 2020·Objectif PAL

Beauvoir in love, Irène Frain… coup de coeur & objectif pal du mois !

❤ Je me rends compte que beaucoup de mes coups de coeur proviennent de lectures qui font écho à des lectures de jeunesse. Ici, c’est encore le cas. J’ai découvert Jean-Paul Sartre lorsque j’étais étudiante, La Nausée, Les mains sales, Les mots, etc… Quelque chose m’avait parlé alors dans son écriture, sans savoir forcément quoi faire à l’époque de ce sentiment, de reconnaissance et d’étonnement. Et puis, dans L’écume des jours, on touche du doigt la fascination qu’a pu exercer Jean-Paul Sartre à la fin de la deuxième guerre mondiale avec son concept d’existentialisme sur ses contemporains… Le maitre s’apparentait à une sorte de gourou. Je n’ai donc pas été surprise, en ouvrant ce livre, de constater l’emprise qu’il a également exercé sur Simone de Beauvoir, dont j’ignorais ma foi beaucoup de choses, et surtout cette face cachée, son histoire d’amour avec Nelson Algren.  En 1947, Simone de Beauvoir débarque aux Etats-Unis pour une série de conférences sur l’existentialisme, pleine de jalousie envers celle qui l’a supplantée dans le coeur de Sartre. Elle fait, pendant son séjour à Chicago, la rencontre du brillant écrivain Nelson Algren. Entre eux, une attirance très forte nait, qui se concrétise en histoire d’amour. Mais Simone de Beauvoir est tiraillée, Sartre la tient par un vieil accord passé entre eux, et elle reste très dépendante de lui. Elle fera plusieurs allers et retours aux Etats-Unis, exaltants mais également insatisfaisants, car il faut sans cesse se séparer, retourner à Paris. Les deux amants partagent le goût de l’écriture, mais aussi des bas-fonds, des bars mal fréquentés. Ils seront une inspiration l’un pour l’autre, s’échangeront une correspondance dense. La démarche d’Irène Frain, qui fait parler d’elle en cette rentrée avec son Un crime sans importance, est ici de produire une biographie romanesque. Elle s’est, bien entendu, appuyée sur les nombreux documents mis à sa disposition mais a aussi pris le parti de combler les vides avec du plausible. J’ai véritablement adoré cette lecture, douée d’un très fort souffle littéraire et romanesque, et suis encore très heureuse d’avoir fait une belle pioche dans la boîte à livres de ma ville.

Editions J’ai lu – avril 2014

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Petites madeleines

Objectif PAL

Objectif pal de septembre ~ le bilan

L’objectif pal arrive tout doucement, en ce dernier jour du mois de septembre, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois d’octobre) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Vous prendrez bien au passage un peu de mois américain ? Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !!
[Je ne prends plus de nouveaux participants, merci pour votre compréhension, le challenge est victime de son succès.] Prochain bilan : fin octobre !

Géraldine                                                               Kathel                                          Heliena

Lady Double H                                                       Bidib                                           Blandine

Blandine                                                                Sharon                                        Sharon

Bidib                                                                     Le livre d’après                              Gambadou

Eimelle                                                                         Mumu                                        Sylire

Blandine                                                                       Blandine                                        Bidib

Eimelle                                                                      Aifelle                                        Géraldine

Sharon                                                                     Sharon                                       Praline

Praline                                                                    Praline                                       Praline

Eimelle                                                                    Antigone                                     Eimelle

#objectifpal

Lectures 2020·Objectif PAL

D’autres vies que la mienne, Emmanuel Carrère… mon objectif pal de septembre !

J’ai déniché ce poche dans la boîte à livres de ma ville l’an dernier. Je l’ai pris, à ce moment là, plus ou moins persuadée de l’avoir déjà lu… Tant pis, me suis-je dit, je le relirai. Mais je savais qu’il n’était pas dans ma bibliothèque, et j’avais envie qu’il y soit. Et alors que tout le monde lit Yoga du même auteur, en cette rentrée littéraire 2020, j’ai décidé de mon côté de faire de ce plus vieil opus ma lecture de PAL du mois. Très vite, j’ai du me rendre à l’évidence que je n’avais jamais lu ce récit, non plus que l’auteur d’ailleurs. C’est donc ainsi qu’Emmanuel Carrère, écouté il y a peu à La Grande Librairie, écrit, me suis-je dit de nouveau. D’une manière très intime et assez didactique. Je m’explique. D’autres vies que la mienne raconte en effet l’impact sur l’écrivain de deux morts assez violentes, celle d’une petite Juliette, alors qu’il est en vacances en Indonésie en 2004, et que se déclenche l’horrible tsunami, et celle de la sœur de sa compagne, prénommée elle aussi Juliette, d’un cancer, un peu plus tard. Or, il se trouve que cette jeune femme, d’apparence fragile, était juge d’instance au tribunal de Vienne (en Isère) et s’est battue, avec son collègue Etienne, pour préserver les droits des surendettés face aux grandes sociétés de prêts à la consommation. Voici donc Emmanuel Carrère se mettant en tête de nous en expliquer tous les tenants et aboutissants, les détails de la lutte, ainsi que les détails des contrats. J’ai trouvé, personnellement, que ces passages didactiques étaient un peu longs, et que même si ils donnaient de la consistance au personnage malade de Juliette, expliquaient son passé, sa force, ils n’étaient pas essentiels et perdaient un peu le lecteur. Et tout en appréciant par ailleurs ma lecture, je me suis demandée pourquoi on affublait certains récits féminins du terme autofiction et de littérature les récits masculins utilisant le même procédé. Vous avez remarqué ? Cela dit, étant bonne cliente du procédé, j’ai aimé, au final, lire ce récit qui m’a semblé sincère, pudique et à la fois littéraire et touchant. J’ai même versé ma petite larme face à cette conclusion qui résume tellement ce livre. Juliette avait trois jeunes enfants.

« Et moi qui suis loin d’eux, moi qui pour le moment et en sachant combien c’est fragile suis heureux, j’aimerais panser ce qui peut être pansé, tellement peu, et c’est pour cela que ce livre est pour Diane et ses sœurs. »

Editions Folio – avril 2013

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Un roman lu dans le cadre de…

Objectif PAL

Objectif pal de l’été ~ le bilan

L’objectif pal arrive tout doucement, en ce dernier jour du mois d’août, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge pendant l’été !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois d’octobre) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. L’Inde est très présente. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !!
[Je ne prends plus de nouveaux participants, merci pour votre compréhension, le challenge est victime de son succès.] Prochain bilan : fin septembre !

Praline                                                                      Blandine                                             Blandine

Sharon                                                                    Jostein                                               Blandine

Géraldine                                                             Sylire                                                  Blandine

Ma petite médiathèque                                       Blandine                                              Jostein

Blandine                                                       Ma petite médiathèque                            Hilde

Sharon                                                                           Enna                                             Sharon

Ma petite médiathèque                                               Géraldine                                    Praline 

Praline                                                                         Praline                                           Sharon

Praline                                                                         Praline                                            Géraldine

 

Du temps pour lire                                                Lady double H                              Sharon

Sharon                                                                        Blandine                                    Sharon

Sharon                                                                         Blandine                                 Antigone

Géraldine                                                           Géraldine                                Praline

Praline                                                                   Praline                                      Athalie

Blandine                                                                   Gambadou                                 Eimelle

Blandine                                                                     Sylire                                         Blandine

Blandine                                                                         Aifelle                                   Krol

Blandine                                                                    Enna                                   Du temps pour lire

Ma petite médiathèque                                            Blandine                                Blandine

une-saison-blanche-et-seche

Mumu

#objectifpal

Lectures 2020·Objectif PAL

Adrienne Mesurat, Julien Green… mon objectif pal de l’été !

Le bilan de l’objectif Pal revient le 31 août sur le blog pour un bilan de nos lectures d’été. Il était donc temps pour moi de sortir au moins un titre de ma vieille PAL. J’ai choisi cette petite trouvaille de boîte à livres… De Julien Green, je ne connaissais pas grand chose, mis à part le nom, la solide réputation et l’existence de son journal. Je n’ai cependant pas hésité à prendre ce livre lorsque je l’ai vu, gage de qualité d’écriture, et d’un univers classique qu’il me serait agréable de retrouver à l’occasion. Et je n’ai pas été déçue. Julien Green explique en préambule les coulisses de l’écriture de ce roman, son intérêt d’alors pour la psychanalyse de Freud et l’observation qu’il a faite à ce moment-là de sa famille, vaquant à ses occupations domestiques. Et nous entrons en effet dès les premières pages dans un intérieur domestique. Dans une petite ville de province, La Tour-l’Eveque, vit une famille composée d’un père autoritaire, d’une grande soeur maladive, et d’une cadette d’à peine dix-huit ans, Adrienne. Le quartier est calme, peu de voitures circulent dans leur rue, dans laquelle Adrienne s’échappe parfois. Un jour, alors qu’elle est partie un peu plus loin encore, elle croise le regard de son voisin, médecin, à travers la vitre de sa voiture. Des sentiments qui ressemblent à de l’amour, ou plutôt à une sorte de fixation amoureuse, naissent dans le coeur de la jeune fille. Toutes ses actions vont dorénavant avoir un seul but, pouvoir apercevoir au mieux la maison de son voisin. Pour ce faire, elle sort encore tous les soirs, convoite la chambre de sa soeur aînée, mieux disposée, et attend avec impatience le retour de son autre voisine, qui a une vue imprenable sur le pavillon du médecin… Il est peu de dire que ce qui a germé dans l’ennui, les contraintes excessives de sa famille, la routine, va engendrer des comportements étranges chez Adrienne, jusqu’au drame… J’ai été assez bluffée par ce roman qui sait faire monter en puissance le malaise et la tension. On s’attache au personnage d’Adrienne, tout en étant un peu accablé par son attitude et ses choix. Julien Green laisse en suspend quelques interrogations, par exemple sur le lien réel de Germaine, la grande soeur, avec sa cadette. On imagine aussi le père Mesurat détenteur de lourds secrets. Ce roman, paru en 1927, m’a fait une grande impression.

Editions France Loisirs – décembre 2013

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

L’avis de Tatiana de Rosnay, membre du comité d’auteurs de France Loisirs
« La belle Adrienne Mesurat, dix-sept ans, habite Villa des Charmes, entre un père tyrannique et une soeur aînée, aigrie et malade. Ils vivent dans un petit village de province. Un jour, elle croise le regard d’un homme sur une route de campagne et tout devient possible dans ses rêves. Ce huis clos envoûtant et inexorable, presque étouffant, happe dès la première page. Impossible de le lâcher ! Il y a du Balzac et du Flaubert dans ce roman magistral que Julien Green a écrit à seulement vingt-sept ans. »

Un roman lu dans le cadre de…