Coups de coeur·Lectures 2022

Nina Simone, Sophie Adriansen… coup de coeur !

image_0776537_20220424_ob_56ce91_nina-simone

❤ Je ne connaissais rien de la vie de Nina Simone avant d’ouvrir ce livre, seulement sa musique bien sûr, et j’avais eu quelques échos de sa personnalité. Dès très jeune, Eunice Waymon (le nom de naissance de Nina Simone) montre de grandes dispositions pour le piano. Elle reçoit des cours de solfège, grâce à la générosité de son entourage. Elle a vaguement conscience à l’époque des effets de la ségrégation, surtout lorsqu’elle doit manger à l’extérieur à cause de sa couleur, ou lorsqu’elle voit ses parents, obligés de céder leur place à des Blancs, à un concert où elle est pourtant la vedette. Pour la jeune Eunice, donner des concerts, rencontrer ainsi le succès, est une marche vers son grand objectif, devenir « la première concertiste classique noire en Amérique ». Elle y travaille avec acharnement, et y sacrifie tout. Mais elle se heurtera à un mur lorsque l’école prestigieuse dans laquelle elle avait toutes les chances de rentrer refuse sa candidature. Alors, elle commence à jouer dans des clubs, découvre sa voix, rencontre de nouveau le succès, un succès exponentiel sous le nom cette fois-ci de Nina Simone… En 1963, le militantisme rentre dans sa vie, avec cette arme redoutable qu’est la musique. Ce qui est immédiatement attachant dans cette biographie de Sophie Adriansen est le style que celle-ci utilise d’emblée, vif et impliqué, et de voir comment se construit une légende. J’ai appris énormément en lisant ce livre, sur Nina Simone, sur Eunice Waymon, sur les rêves brisés de cette dernière, et sur l’époque. On ne s’ennuie pas une seconde en lisant les péripéties de ce destin hors du commun. L’autrice a préféré privilégier le récit de la première partie de la carrière de Nina Simone et s’en explique en fin d’ouvrage. Mais elle démontre aussi comment peut être violente la prise de conscience du racisme dans un esprit ouvert, et comment la colère y germe alors. Sophie Adriansen a décidément tous les talents !

 Editions Charleston – 15 février 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Blandine

Publicité
Coups de coeur·Lectures 2022

On s’est juste embrassés, Isabelle Pandazopoulos… coup de coeur !

onsestjusteembrasses

 » – J’ai pas couché avec Walid, je l’ai juste embrassé… Une fois, une seule fois! C’est ça, la vérité! Plus je criais, plus elle souriait. -Mais on s’en fout de la vérité, ça compte pas la vérité… Tu comprends pas ça? Je l’ai regardée un long moment et puis j’ai murmuré: – Non, je comprends pas… Je n’avais plus envie de crier, même plus envie de pleurer, je me sentais juste d’une tristesse à mourir. « 

❤ Ce titre et cet extrait me bouleversent particulièrement. Après avoir tourné longtemps autour, j’ai enfin ouvert ce roman jeunesse de Isabelle Pandazopoulos, qui est aussi fort que je me l’imaginais… Aïcha a le sentiment d’être privilégiée, même si elle vit seule avec sa mère, qui travaille beaucoup. Arabe d’origine, elle se sent surtout française, et bien intégrée. Elle va souvent chez sa meilleure amie Sabrina, mange et dort parfois chez cette famille qui lui fait une place dans leur vie. Un soir, Walid et elle s’embrassent, dans la cuisine, alors que tout le monde est déjà couché. Mais rien de plus. Le lendemain, tout bascule. Walid se vante qu’ils ont couché ensemble et la réputation de Aïcha est faite. Les « autres » la traitent de « pute » et la fuient, même son amie Sabrina, choquée par sa trahison, elle qui déteste son frère.  La vie de Aïcha devient un enfer lorsque sa mère découvre qu’elle sèche les cours. Loin d’en vouloir vraiment à sa fille, cette femme, dont Aïcha découvre qu’elle ignore l’histoire, va s’accuser d’être une mauvaise mère et dépérir petit à petit, laissant Aïcha encore plus seule. Heureusement, Kote, l’ami de toujours, veille… J’ai aimé que ce roman raconte, outre les dérives de la « rumeur », le thème plus large de la « réputation » qui peut détruire des vies, des familles, des destins, et ce sur plusieurs générations, seulement pour des questions d’honneur et de religion. Aïcha découvre avec douleur qu’elle vivait dans un monde d’illusions, fait connaissance avec son histoire et prend de plein fouet aussi la fragilité des adultes. Un très beau roman, très subtil, complexe et émouvant.

 Editions Gallimard jeunesse – juin 2009

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Lectures 2022

Qui se souviendra de Phily-Jo ?, Marcus Malte… rentrée littéraire et coup de coeur !

QuiSeSouviendraDePhily-Jo_PLAT1-1-scaled

❤ Ce titre est dans la sélection finale (5 titres) du Prix des adhérents fnac 2022, dont le titre lauréat devrait être annoncé sous peu. J’ai donc eu la chance de lire celui-ci et je peux vous dire que cette lecture est véritablement vertigineuse, un brin exigeante peut-être, mais terriblement addictive. Bref, un coup de coeur ! Aux Etats-Unis, dans son pavillon de banlieue sans prétention, Phily-Jo est encore un tout jeune homme lorsqu’il invente la FreePow, un outil révolutionnaire qui utiliserait l’énergie libre. L’inventeur décède dans des circonstances étranges, après avoir exprimé ses craintes sur une organisation prête à tout pour arrêter ses recherches, et sa soeur et son beau-frère finissent par croire à l’idée d’une conspiration qui aurait décidé de censurer ce projet, une conspiration de grande ampleur, menée par les géants du capitalisme. Ils se lancent tous les deux dans une quête de vérité, qu’ils vont mener à leurs risques et périls. En effet, des ombres (la pieuvre ?) donnent l’impression de roder. Bien trop d’accidents, de phénomènes inexpliqués, jalonnent le parcours de ceux qui vont chacun à leur tour tenter de résoudre le mystère, ou de s’y intéresser même épisodiquement, quitte à s’y perdre, ou y perdre la vie. Ce récit nous emporte dans des recoins étonnants, avec un souffle surprenant, faisant de la conspiration son sujet principal. Le beau-frère de Phily-Jo, Gary Sanz, est professeur de lettres et la manipulation devient de temps en temps également littéraire, pour le plus grand bonheur du lecteur. J’ai trouvé ce roman grandiose et assez magistral. Il pose des questions sur notre temps, s’inscrit véritablement dans les préoccupations de la période que nous traversons. Il nous aide à réfléchir, à faire un pas de côté, à réorganiser notre pensée, au-delà des apparences, à douter. Et c’est aussi un implacable thriller.

Editions Zulma – 18 août 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Sélection Prix Fnac 2022

image002

Lectures 2022

Supermarché, José Falero… rentrée littéraire et coup de coeur !

supermarche

Traduit du brésilien par Hubert Tézenas

❤ Voici encore un des romans, lus en mai et juin, pour le prix des adhérents fnac 2022. Sincèrement, je n’étais pas très attirée par le titre et la couverture de ce livre qui m’orientaient plutôt vers une chronique sociale… et j’avais tort car j’ai été enchantée par cette lecture qui est tout à la fois enlevée, originale et passionnante ! Dans les favelas de Porto Alegre, deux rayonnistes d’un supermarché, Pedro et Marques, se demandent comment changer leur vie et sortir de l’impasse de la misère. Marques vient d’apprendre qu’il sera bientôt de nouveau père. Comment nourrir ce nouvel enfant ? Pedro est un grand orateur aux idées révolutionnaires, mais est-il capable de mettre en pratique, comme il le suggère à son ami, un réseau de vente d’herbe ? Il faut dire que les deux compères ont déjà mis en place dans leur supermarché une organisation bien huilée, faite de petits larcins, dans lequel tout le personnel est impliqué, et dont ils sont assez fiers… Ils vont donc se lancer dans cette aventure de deal, pour chercher à la fois un sens à leur vie, et s’en mettre plein les poches… Comme indiqué en quatrième de couverture, José Falero est né à Porto Alegre, dans une des favelas qu’il décrit, et comme ses personnages, il a travaillé dans un supermarché. Et c’est ce que le lecteur, je crois, saisit très vite, le réalisme de la vie des protagonistes de cette histoire, mélangé à la folie d’un projet qui effraierait n’importe qui d’autre. Le résultat en est un roman étonnant, lucide, drôle et échevelé que je vous recommande chaudement en cette rentrée.

Editions Métailié – 26 août 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Sélection Prix Fnac 2022

image002

Lectures 2022

La loterie de la vie, Mo Walsh… coup de coeur et rentrée littéraire !

la_loterie_de_la_vie-5017564-264-432

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie Tillol

❤ Voici un des romans, lus en mai et juin, pour le prix des adhérents fnac 2022. Il ne fait pas partie de ceux qui m’attiraient le plus, tellement j’avais été traumatisée par La loterie de Myles Hyman. Cependant, je dois avouer qu’en refermant ces pages, j’ai su que c’était un coup de coeur. Nous sommes dans une petite ville tranquille de Louisiane où, dans la superette du coin, quelqu’un a eu l’idée saugrenue d’installer une machine prédisant l’avenir, ou plutôt ce qui aurait dû être l’avenir, en récoltant l’ADN des clients. Tout le monde veut alors savoir ce pour quoi il était prédestiné à sa naissance. Des petits papiers bleus, avec le résultat inscrit dessus, envahissent la ville. Des voisins, des connaissances, des amis, des collègues de travail, changent brutalement de comportement. Les habitants de Deerfield se préparent dans ce contexte étrange à fêter la bicentenaire, alors que par ailleurs le fils du maire vient de mourir, Jacob est perdu, Trina fait n’importe quoi, Pete surveille, Cherilyn perd des sensations dans ses mains et Douglas s’entête à vouloir jouer du trombone… Ce roman s’avère à la lecture foisonnant, scrutant les liens entre ces différents personnages, leurs émois internes. L’intrigue donne l’impression que tout peut basculer à chaque instant, et c’est un peu le cas au final, mais pas vraiment de la manière dont on peut s’y attendre. J’ai adoré rencontrer tous les protagonistes de cette histoire, ces gens ordinaires, sensibles, attachants, imparfaits, qui tentent de repérer le chemin étroit entre destin et réalité. Ils apparaissent finalement comme des héros du quotidien, réussissant la gageure de se rester fidèle malgré le miroitement facile de prédictions à deux dollars.

Editions Michel Lafon – 25 août 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Sélection Prix Fnac 2022

image002

Coups de coeur·Lectures 2022

Chef, Gautier Battistella… coup de coeur !

chef

❤ J’ai eu la chance de recevoir la sélection 2022 du Prix Relay des Voyageurs lecteurs cette année. Merci aux organisateurs pour leur confiance renouvelée ! Le premier titre sorti est celui-ci car j’ai tout aimé de ce que j’ai lu pour l’instant de Gautier Battistella. Et je n’ai encore une fois pas été déçue car ce livre est de nouveau un coup de coeur de lecture pour moi ! J’aime décidément son écriture et sa manière de raconter les histoires, ce petit quelque chose de cruauté qui existe dans la vie et qu’il n’hésite pas à inclure dans ses récits… Paul Renoir vient d’être sacré « meilleur chef du monde » lorsqu’il met fin à ses jours avec son fusil de chasse. Tout le monde est sous le choc, et surtout la brigade des Promesses, le restaurant trois étoiles du Guide.  Il n’est pas le premier chef malheureusement à effectuer ce geste fatal. Est-ce la pression des étoiles ? Ce portrait que Netflix était en train de tourner sur lui ? Ou alors la tension financière que met Natalia, sa veuve, dans leur affaire ? Les ennemis aux abois se dévoilent rapidement, alors que le sous-chef, Christophe, déploie tous ses talents pour sauver le restaurant. Le monde de la gastronomie française est en deuil. Le roman en profite pour raconter son histoire via le destin personnel et particulier de Paul Renoir, une histoire faite de tradition et de recherche perpétuelle de nouveauté, où tous les coups sont permis, ou presque… Je ne m’attendais pas à être aussi happée par ce livre, par son intrigue, mais aussi par la passion communicative du personnel des cuisines pour leur métier. J’ai beaucoup pensé à la ferveur du dessin animé Ratatouille. Gautier Battistella, journaliste gastronomique au guide Michelin pendant quinze ans, a côtoyé ce monde particulier des grands chefs, cela se sent dans sa connaissance du milieu, des plats, mais également dans son talent d’écriture, incisif et brillant.

  Editions Plon – 2 mars 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Un titre de la sélection 2022 du Prix relay des Voyageurs lecteurs