Lectures 2017

Marx et la poupée, Maryam Madjidi

Ce titre traînait dans ta PAL urgente depuis bien trop longtemps… Il faut dire que tu n’étais pas très attirée par sa couverture. Lire sur la guerre, les conflits, n’est pas forcément quelque chose que tu recherches particulièrement. Et puis, ce roman a été beaucoup lu, et apprécié par le groupe des 68 premières fois (qui lit avec enthousiasme des premiers romans), alors à trop le voir un peu partout tu as encore attendu. Les méandres d’un esprit de blogueuse littéraire sont parfois impénétrables. Et tu t’es enfin décidée à ouvrir ce petit livre il y a quelques jours, l’attention sur lui étant un peu retombée… Déjà, tu as détaché le bandeau, et y a trouvé la liste de tous ces titres auquel le lecteur a échappé… quelle amusante et joyeuse idée, qui éloigne brutalement le lecteur de la noirceur de l’image de couverture !! Tu y as trouvé toi du soulagement, vers une légèreté peut-être envisageable. Et tu as commencé ce roman plus sereine… pour tomber sur un objet littéraire bien intéressant. En effet, Maryam Madjidi raconte dans son roman comment on naît au sein d’une famille de révolutionnaires iraniens dans les années 80, comment on vit ensuite l’exil vers Paris, la pauvreté, la double culture, l’envie de s’intégrer, le tiraillement entre ici et là-bas… Mais elle raconte cela à sa manière, de l’intérieur, en passant, comme la pensée, un peu du coq à l’âne, de la perte de ses jouets d’enfant à l’oubli du persan, de petits détails domestiques à la douleur de la séparation avec sa grand-mère ou son oncle adoré. C’est un récit qui sait à la fois être réaliste et poétique que tu as découvert là. Un très beau moment de lecture, particulier, universel, et intime.

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Le billet de Sabine

Ce titre a reçu le Prix du Goncourt Premier roman 2017 et le Prix 2017 du roman Ouest France / Etonnants voyageurs