Lectures 2020

Miss Charity t1, Loïc Clément & Anne Montel… la BD de la semaine !

D’après le roman de Marie-Aude Murail

Je continue mes lectures BD d’adaptations de romans avec cet album, le premier tome d’une série, et encore une fois tiré d’un livre, cette fois-ci un de ceux de Marie-Aude Murail que je voulais lire depuis longtemps… Nous découvrons dans ces pages une petite fille, Charity, née dans la bonne société anglaise des années 1880. Elle devrait normalement être sage, invisible, rester tranquille. Mais Charity se révèle très vite vivement intéressée par l’extérieur, les animaux, la science et enfin le dessin. Sa bonne, Tabitha, est une étrange créature qui ouvre l’esprit de la petite fille aux contes, à la superstition et à l’imaginaire. Sa préceptrice, Blanche, sera celle qui lui fera découvrir l’aquarelle. Le moment où Charity reçoit de son père une palette à Noël est d’ailleurs un des plus beaux moments de cet album. Charity a également des cousins, élevés différemment de la petite fille. Dans cet opus, nous avons un peu le sentiment d’aller à la rencontrer de Sophie (des Malheurs de Sophie), car Charity va faire de nombreuses bêtises, tuer beaucoup d’animaux, avant de trouver un équilibre et créer une petite ménagerie heureuse dans sa chambre. Nous sommes loin de l’ambiance du film Miss Potter par exemple (vu il y a quelques années, avec Renée Zellweger, plus idyllique) et j’ai aimé ce réalisme, parfois un poil dégoûtant, en même temps que la beauté des planches proposées, très colorées et enfantines. De plus, rien ne sera épargné à la petite fille, de la tristesse du monde des adultes, et de la difficulté de se faire une place dans leur vie. Un bien prometteur premier tome !

Une autre lecture chez… Mes pages versicolores !

Lu dans le cadre de la BD de la semaine. Tous les autres liens sont chez Moka aujourd’hui !

Editions Rue de Sèvres – février 2020

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Coups de coeur·Lectures 2019

Sauveur & fils – saison 5, Marie-Aude Murail… coup de coeur !

Voici plusieurs jours que je vis au rythme de la famille Sauveur & co… En effet, ayant reçu le tome 5 de cette série pour adolescents que j’adore, il m’a fallu rattraper mon retard et lire en urgence les saisons 3 et 4, empruntées à la bibliothèque. Enchaîner ainsi les tomes est une drôle d’expérience, un peu comme de regarder une série avec addiction. Dans le tome 3, notre super psy antillais de 40 ans, montre combien il est humain et faillible. Au 12 de la rue des murlins à Orléans, vivent toujours son fils Lazare, Gabin et Jojo. C’est la maison des boys, dans laquelle Louise a parfois du mal à trouver sa place, quand elle débarque les week-end avec sa fille Alice, Paul et les hamsters de Paul sous le bras. Pourtant, tout le monde se serre un peu et fait un effort… Il est tellement sympathique de se retrouver ensemble le dimanche matin autour de la table du petit déjeuner. Dans chaque saison, il y a des personnages récurrents mais aussi de nouveaux. Il était émouvant dans le tome 3, le combat contre lui-même du père musicien de Samuel et il est intéressant de suivre encore une fois Ella, Blandine, Margaux… J’aime cette galaxie de patients et voir le travail du psychologue en train de se faire. Dans le tome 4, Marie-Aude Murail aborde plus particulièrement le thème des jeux vidéos et des séries. Mais en toile de fond, résonne surtout la question pour tous de savoir véritablement qui ils sont, et qui ils ont envie d’être… Deux ans sont passés entre la saison 4 et la saison 5, mais cela ne gêne en rien la compréhension et le plaisir de retrouver nos personnages. Louise attend un bébé, Gabin végète un peu à la maison depuis qu’il a eu son bac, Alice est tombée amoureuse de son professeur de français, Paul s’est éloigné de Lazare et Jojo est presque redevenu lui-même après son AVC. Les patients ont évolué et ils songent parfois à arrêter leur thérapie. Hors de question pour Louane qui cherche obstinément son animal de soutien émotionnel. Sauveur St Yves avec sa voix suave, sa haute présence rassurante, est là pour guider tout le monde mais est parfois aussi dépassé… Si vous ne connaissez pas encore Sauveur & fils, je vous conseille vivement cette série qui aborde plein de points intéressants, surtout en ce qui concerne l’adolescence et ses divers questionnements. Elle n’est pas destinée seulement aux enfants. En effet, la relation de couple entre Louise et Sauveur, les problèmes des parents des patients, certaines pathologies très fortes, permettent une lecture plus adulte. Pour ma part, j’ai adoré me plonger de nouveau dans cet univers à la fois intéressant, émouvant et plein d’humour !

 Ecole des loisirs – 18 septembre 2019

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Coups de coeur·Lectures 2019

Sauveur & fils saison 2, Marie-Aude Murail

Je n’ai pas pu résister à cette deuxième saison de Sauveur & fils, tant j’avais aimé me plonger dans la première [ici].... Et quoi de mieux que la sortie toute récente en format poche de ce tome 2 pour craquer ?!! Pour autant, je ne savais pas si l’alchimie allait de nouveau prendre. Mais c’était méconnaître le pouvoir de séduction de Sauveur Saint Yves, psychologue clinicien à Orléans, heureux père de Lazare, amoureux de Louise, et propriétaire d’un hamster femelle sur le point de mettre au monde pas moins de sept bébés hamsters. Dans ce nouvel opus, nous retrouvons avec plaisir des patients déjà connus dans le tome précédent, mais également quelques nouveaux, dont Samuel, cet adolescent obnubilé par les filles et qui a visiblement un gros problème d’hygiène, ou Raja, jeune réfugiée traumatisée. Louise est également bien empêtrée dans ses difficultés avec le père de ses enfants, et ses complexes. Elle se demande comment réussir à convaincre Alice d’accepter sa nouvelle vie avec Sauveur, quand celle-ci ne jure que par son père, sa toute jeune belle-mère et les vidéos des youtubeuses beauté. Gabin squatte lui toujours à l’occasion chez son ancien psy, devenu peu ou prou un second père. Et c’est avec décontraction qu’un vieil homme, SDF et recueilli également par Sauveur, s’incruste dans cette tribu recomposée. Avec son air de ne pas y toucher, et ses failles apparentes, Sauveur Saint Yves a un sacré talent, celui qui permet à chacun de se révéler à lui-même. Mais peut-être ne fait-il qu’entrouvrir des portes qui ne demandaient qu’à être poussées ? C’est le mystère du travail psychologique. Quant à moi, j’ai aimé me plonger dans cette saison 2, délaissant pour quelques heures tout le reste, dévorant mon exemplaire, encore touchée !! Ce roman est classé en jeunesse et il peut en effet très bien être lu par des adolescents qui reconnaîtront via de nombreux personnages plusieurs de leurs préoccupations. Mais c’est un roman qui plaît également beaucoup aux adultes. Alors pourquoi ne pas partager cette série en famille ?

Editions Médium Poche – mai 2019

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Saxaoul

Coups de coeur·Lectures 2018

Sauveur & fils T1, Marie-Aude Murail

410yxSowSgL._SX195_

Depuis le temps que je voyais ce roman jeunesse (le premier tome d’une série) récolter des petits coeurs enthousiastes sur tous les blogs que je fréquente, je me suis dit qu’il était temps pour moi de l’ouvrir à mon tour… Je ne peux pas dire que j’ai été séduite d’emblée par Sauveur et son fils. Il m’a fallu m’acclimater à eux, rentrer dans leur famille, rencontrer leurs amis, et surtout faire connaissance avec la ribambelle de clients de Monsieur Sauveur Saint-Yves, psychologue de son état. Sauveur se pense d’ailleurs parfois piètre psychologue, ses patients actuels présentent en effet tous des cas vers lequel il s’avance en tâtonnant beaucoup. Une jeune fille qui se taillade le bras, une autre qui cumule les absences scolaires, ce petit garçon atteint d’énurésie, cette fratrie qui n’accepte pas que leur mère soit partie de la maison pour aimer une autre femme, etc. Sauveur Saint-Yves a aussi d’autres problèmes à régler, qui proviennent de ses origines antillaises : sa couleur noire d’abord, qui fait de son fils Lazare un métis, et provoque à l’occasion des réactions racistes, et son passé, qui le rattrape soudain sous la forme de menaces inquiétantes. Cependant, tout préoccupé qu’il est par les cas qu’il rencontre, et notamment par celui du jeune Gabin dont la mère est victime d’une bouffée délirante, Sauveur ne voit pas que son fils espionne les dialogues qu’il entretient avec ses patients, ni qu’il voudrait mieux connaître son histoire. Le jeune garçon se sent peut-être aussi un peu seul, même s’il y a Paul, son meilleur ami. Alors, un hamster entre dans leur maison, puis un autre (parce que le premier n’a pas survécu)… et de fil en aiguille il se pourrait aussi que la naissance de petits hamsters réussissent à créer un lien entre les personnages de cette histoire, qui a prise, au fil de ma lecture, de plus en plus de consistance et d’intérêt jusqu’à avoir du mal à éteindre la lumière hier au soir. Me voici donc à mon tour séduite, et toute prête à lire les tomes 2, 3 et 4 de cette série qui a déjà fait ses preuves, et dont le premier opus a fini par terriblement me passionner.

Ce premier tome vient de sortir en format poche.

Editions Médium Poche – mai 2018 – 

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Noukette