Coups de coeur·Lectures 2017

Un funambule sur le sable, Gilles Marchand ~ Rentrée littéraire 2017

 ❤

Gilles Marchand est bien le seul capable de nous laisser croire à la possibilité de naître… avec un violon dans la tête. Ce parti pris acquis, plus rien de la poésie douce absurde de l’auteur ne nous surprendra plus dans son roman. Un funambule sur le sable nous raconte donc cette histoire étonnante d’un petit garçon né avec cette infirmité, et de ses difficultés à s’insérer dans une société bien frileuse avec toutes les différences. Heureusement, Stradi rencontre très vite son ami Max, également handicapé, et passionné de musique. Et puis il y a Lélie, avec laquelle il passe de douces heures de complicité amoureuse, et qui ne s’effraie pas de sa particularité. Mais rien n’est prévu dans notre monde pour un jeune garçon qui a ainsi un violon dans la tête, et dont l’instrument se réveille à la moindre occasion, qui parle aux oiseaux… Les moyens pour gérer les difficultés, et notamment la croissance de l’objet, sont douloureuses et Stradi, bien qu’entouré par une famille aimante, doit faire face tous les mois à des soins qui lui rappellent encore plus sa pathologie. Et toi lectrice, tu as plongé dans cette fable avec douceur et précaution. Tu avais déjà aimé Une bouche sans personne, le premier roman de Gilles Marchand, qui possédait déjà cette poésie de l’absurde, et tu as été heureuse de constater que l’auteur n’a rien perdu de sa force d’écriture dans ce second opus, bien au contraire. Et tu as été touchée, à la fois par son talent d’écrivain, qui suit sans failles son fil narratif jusqu’à la fin, et par sa manière d’aborder avec délicatesse le thème des maladies invisibles, de l’handicap, et de l’insertion compliquée. Tu as vu ici et là que l’on comparait cette forme d’écriture à celle de Boris Vian, et tu te dis oui, bien sûr, qu’il y a de l’Ecume des jours dans ce livre là, mais qu’il y a aussi autre chose, un optimisme réel dans les capacités humaines à s’aimer et à se rencontrer. Un très beau livre, à offrir et à s’offrir. Un coup de coeur émerveillé.

Editions Aux Forges de Vulcain – 24 août 2017

Ce titre est un des choix de Moka pour les #MRL17 

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Publicités
Lectures 2017

Gabriële, Anne et Claire Berest ~ Rentrée littéraire 2017

De Francis Picabia et Gabriële Buffet, tu ne connaissais pas grand chose… Des prémices du mouvement Dada non plus. Et tu aurais été bien en peine d’imaginer un lien de filiation entre Anne et Claire Berest, et ce couple-là, pourtant leurs arrières grand-parents. De Gabriële, Anne et Claire Berest ne savaient pas grand chose non plus en commençant leur projet d’écriture. On leur avait vaguement signalé qu’elles avaient un peintre parmi leurs ancêtres, et des cousines éloignées parlaient d’une mémé ayant vécu ses derniers jours dans la misère… et l’isolement. Et pourtant. Gabriële et Francis ont, à leur époque, au début du siècle dernier, et à eux deux, littéralement révolutionné l’histoire de la peinture. Les deux écrivains, soeurs dans la vie, ont pris le parti de raconter plus particulièrement l’histoire de Gabriële, cette jeune femme, tombée follement amoureuse de cet homme, séduisant et excentrique, fou de voitures, qui connaissait un franc succès en tant qu’impressionniste mais était las de produire en masse, Francis Picabia… Elle, Gabriële Buffet, forte d’une éducation musicale de grande qualité, pleine d’ouverture, d’intelligence, de foi, savait rencontrer les bonnes personnes, fédérer, être avant tout curieuse, et de tout. Quel drôle de couple, et quelle drôle de vie ! Dans ce récit, toi lectrice, tu as fait la connaissance (plus intime que jamais), de Guillaume Appollinaire, Marcel Duchamp, et de tant d’autres, en suivant ce couple dans son évolution, au fil de leurs impulsions… Et voilà qui était extrêmement passionnant à lire, et à côtoyer. Voir ainsi l’histoire se créer, parfois presque par inadvertance, autour d’une table, dans un café, parmi les amis, et voir préférer l’insolence et l’innovation, a été très enrichissant à découvrir, et étonnant. Gabriële et Francis Picabia n’étaient cependant pas des parents modèles, ils ont donné naissance à quatre enfants bien trop souvent délaissés, leur descendance biologique… Seul comptait l’art, leur unique enfant désiré. Et l’affection a manqué. Anne et Claire Berest remontent, grâce à ce livre écrit à deux, une branche jusque là vide de leur arbre généalogique et la remplissent d’une bien belle façon. Un très beau récit de rentrée !!

Editions Stock – 23 août 2017

Ce titre est un des choix de Sylire pour les #MRL17 – Sa lecture

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Badge Lecteur professionnel Lu via NetGalley

Lectures 2017

Les matchs de la rentrée littéraire 2017 avec Price Minister – Rakuten

Aujourd’hui est le grand jour où tu annonces que tu es de nouveau marraine de la rentrée littéraire pour Price Minister cette année !! Et tu en es ravie car cela te permet de vous gâter encore une fois. En effet, nous étions 5 marraines à travailler dans l’ombre pendant tout l’été pour vous concocter une sélection de rentrée : LeiloonaSylireMokaPlume de Cajou et toi. Encore une rentrée littéraire pas comme les autres vécue avec un petit sel supplémentaire, et des échanges sympathiques !

Les matchs de la rentrée littéraire (#MRL17), ce sont donc 5 marraines qui choisissent chacunes 3 romans, considérés par elles comme des pépites ou des incontournables de cette rentrée littéraire. Vous pouvez découvrir ta sélection ci-dessous (lien vers les billets en cliquant sur les couvertures) et la sélection des autres marraines sur leur blog respectif aujourd’hui. En ce qui te concerne, ce sont ces livres qui se sont imposés à toi…

                   

Ensuite, il vous reste à choisir le livre que vous souhaiteriez recevoir en échange d’un avis. Pour participer, c’est simple, il suffit d’avoir soit un blog, un compte Instagram ou Youtube. Vous avez jusqu’au 9 septembre. Toutes les informations sont ici avec le formulaire d’inscription [clic].

La sélection complète… (aussi sur la page Rentrée littéraire de Price Minister)

L’image contient peut-être : 1 personne, texte