Lectures 2021

Come Prima, Sophie Simon

J’avais envie d’ambiance italienne en ce début d’année 2021 morose, envie de voyager, et quoi de mieux que de le faire via une histoire d’amour… à l’italienne. Sophie Simon nous propose dans ce roman de faire la connaissance de Celso, la soixantaine, écrivain, marié depuis plus de trente ans à Antonia. Cet homme qui se considère dorénavant comme rangé et respectable reçoit un beau jour un mail d’Elena, son grand amour de jeunesse, qui lui propose une rencontre. Déstabilisé, tenté, Celso répond favorablement, conscient de mettre en danger son couple, son quotidien réconfortant, quoiqu’un peu terne. En attendant de la revoir, Celso se remémore leur histoire, son inquiétude constante alors de ne pas être à la hauteur de sa beauté, la peur de la perdre, ses erreurs. Sophie Simon sait très bien évoquer dans ce roman les affres de la passion et ce que la peur de perdre quelqu’un peut nous faire faire de ridicule. Car Celso perd régulièrement la tête, accumule les mauvaises décisions, comme celle de se rassurer dans les bras d’Antonia pour avoir le courage d’aimer Elena. J’ai aimé l’écriture de Sophie Simon, son style. Certains paragraphes, certaines scènes, sont d’ailleurs des petites perles. Cependant, je n’ai pas pu me défaire tout du long de la grande antipathie ressentie envers le personnage de Celso. Il m’a semblé alors que Come Prima ne racontait rien de neuf, mis à part une énième histoire d’amour machiste, égoïste, où les femmes se révèlent les grandes perdantes, l’une condamnée à souffrir car trop belle, et l’autre à être méprisée car trop amoureuse et fidèle.

Editions Anne Carrière – 8 janvier 2021

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5