Lectures 2022

Qui se souviendra de Phily-Jo ?, Marcus Malte… rentrée littéraire et coup de coeur !

QuiSeSouviendraDePhily-Jo_PLAT1-1-scaled

❤ Ce titre est dans la sélection finale (5 titres) du Prix des adhérents fnac 2022, dont le titre lauréat devrait être annoncé sous peu. J’ai donc eu la chance de lire celui-ci et je peux vous dire que cette lecture est véritablement vertigineuse, un brin exigeante peut-être, mais terriblement addictive. Bref, un coup de coeur ! Aux Etats-Unis, dans son pavillon de banlieue sans prétention, Phily-Jo est encore un tout jeune homme lorsqu’il invente la FreePow, un outil révolutionnaire qui utiliserait l’énergie libre. L’inventeur décède dans des circonstances étranges, après avoir exprimé ses craintes sur une organisation prête à tout pour arrêter ses recherches, et sa soeur et son beau-frère finissent par croire à l’idée d’une conspiration qui aurait décidé de censurer ce projet, une conspiration de grande ampleur, menée par les géants du capitalisme. Ils se lancent tous les deux dans une quête de vérité, qu’ils vont mener à leurs risques et périls. En effet, des ombres (la pieuvre ?) donnent l’impression de roder. Bien trop d’accidents, de phénomènes inexpliqués, jalonnent le parcours de ceux qui vont chacun à leur tour tenter de résoudre le mystère, ou de s’y intéresser même épisodiquement, quitte à s’y perdre, ou y perdre la vie. Ce récit nous emporte dans des recoins étonnants, avec un souffle surprenant, faisant de la conspiration son sujet principal. Le beau-frère de Phily-Jo, Gary Sanz, est professeur de lettres et la manipulation devient de temps en temps également littéraire, pour le plus grand bonheur du lecteur. J’ai trouvé ce roman grandiose et assez magistral. Il pose des questions sur notre temps, s’inscrit véritablement dans les préoccupations de la période que nous traversons. Il nous aide à réfléchir, à faire un pas de côté, à réorganiser notre pensée, au-delà des apparences, à douter. Et c’est aussi un implacable thriller.

Editions Zulma – 18 août 2022

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Sélection Prix Fnac 2022

image002

Publicité
Lectures 2018

La somme de nos folies, Shih-Li Kow

La-Somme-de-Nos-Folies_8916

Comme Leiloona avait déjà choisi ce titre pour les matchs de la rentrée littéraire de Rakuten [clic ici]… j’ai reporté quelques temps sa lecture afin de continuer ma propre exploration de la rentrée. Mais alors que l’Aude était envahie par l’eau, il y a quelques jours, je me suis souvenue des premières pages lues, et de l’inondation qui y est décrite. Et j’ai eu de nouveau envie de lire ce livre, injustement délaissé, tout en pensant aux terribles heures que peuvent vivre ceux à qui cela arrive. Nous sommes en Malaisie, et effectivement se produit dans les premières pages de ce roman une terrible inondation, qui met la vieille et bougonne Beevi dans une mauvaise posture, sa maison est envahie par l’eau, mais également par de jeunes bénévoles dont elle n’a que faire. Le lecteur suit alors le point de vue de Auyong, vieil ami chinois, amical et placide, toujours prêt à donner un coup de main. Mais le lecteur rencontre également rapidement Mary Anne, jeune fille abandonnée à sa naissance qui vient tout juste d’être repérée et adoptée par la demi soeur de Beevi. Malheureusement, un accident de voiture renverse les cartes. Mary Anne est de nouveau seule au monde. Beevi emménage dans la Grande Maison, jusqu’alors aux mains de sa demi soeur et prend en charge la jeune fille. La somme de nos folies s’est avéré être à la lecture un bien joli roman, truffé de truculents personnages, d’un peu de magie, de beaucoup de légendes et d’une joyeuse modernité. Auyong et Mary Anne prennent la parole chacun à leur tour pour nous conter l’histoire d’un petit village de Malaisie, Lubok Sayong, tiraillé entre sa volonté de conserver ses traditions et l’envie de faire fructifier son petit commerce. C’est à la fois drôle et émouvant, sensible et impertinent, très imagé. J’ai beaucoup aimé cette immersion malaisienne que je vous recommande chaudement. Une lecture à ne pas oublier en cette rentrée littéraire, donc.

Editions Zulma – 23 août 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5