Objectif PAL

Objectif pal de l’été ~ le bilan

Vous voulez sortir un peu de la rentrée littéraire ? L’objectif pal tombe à pic pour vous aérer. Voici en effet en ce dernier jour du mois d’août, les lectures des blogueuses participantes du challenge pour l’été 2019 !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois d’octobre) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Certaines blogueuses étaient très motivées, et ont profité de l’été pour descendre leur ancienne PAL !  Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !! [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook !! ]

Prochain bilan, le 30 septembre !

           

Géraldine                                                              The reading bibliophile               Kathel

Lecture enfant parent                                                  Jostein                              Lecture enfant parent

           

The reading bibliophile                                             Kathel                                 The reading bibliophile

                         

The reading bibliophile                                  The reading bibliophile                  The reading bibliophile

      

Sevanna                                                               Jostein                                               Jostein

Blandine                                                                     Nathalie                                          Blandine

                  

Lady double H                                                              Jostein                                           Sevanna

                   

Kathel                                                                        Mes écrits d’un jour                        Marie Elora

Marie Elora                                                                      Nathalie                                          Nathalie

Nathalie                                                                              Nathalie                                         Nathalie

                    

Alexielle                                                                                  Mumu                                         Praline

      

Blandine                                                                                  Enna                                         Hélène

           

Antigone                                                                                Sophie                                       Krol

                       

Lecture enfant parent                                                         Lecture enfant parent                    Aifelle

                       

Lecture enfant parent                                                                  Enna                               Le livre d’après

              

Aifelle                                                                                        Véro

#objectifpal

Lectures 2019·Objectif PAL

Les innocentes ou la sagesse des femmes, Anna de Noailles… mon objectif pal de l’été !

IMG_20190816_164616_820.jpg

❤ C’est un coup de coeur un peu particulier que je vous présente aujourd’hui… Souvenez-vous, lors de la session 2019 du baccalauréat, les élèves de première ES et S ont planché sur la poésie. Suite au corpus du texte où plusieurs poèmes étaient présentés (dont La vie profonde d’Anna de Noailles, et un poème d’Andrée Chédid), les candidats ont ensuite eu le choix entre le commentaire, la dissertation et l’invention. Le sujet demandait de commenter le poème d’Andrée Chédid. La dissertation s’appuyait elle sur le dernier vers d’Anna de Noailles “Avoir l’âme qui rêve, au bord du monde assise…” et devait répondre à la question suivante : « pensez-vous que ce vers puisse définir l’attitude du poète face au monde ? ». Les élèves ont été déstabilisés par ces poétesses inconnues d’eux et ont d’ailleurs cru qu’Andrée Chédid était un homme. Or, depuis que je possède un recueil de poésies du XXème siècle (Gallimard), La vie profonde d’Anna de Noailles est mon poème préféré entre tous. Mais je ne connaissais rien, jusqu’à la lecture de ce recueil de nouvelles que je vous présente aujourd’hui (formidablement documenté en préface et postface), de la femme qu’était en réalité Anna de Noailles. Et qu’elle n’a pas été ma surprise de constater qu’elle a côtoyé les plus grands, qu’elle a été une poétesse publiquement reconnue de son vivant, alors qu’elle sombre aujourd’hui dans l’oubli. Cette femme, pourtant, à la vie à la fois hautement romanesque, ambitieuse et délicate, féministe, mériterait bien plus d’attention. Née en 1876, Anna épouse à l’âge de 19 ans le comte Mathieu de Noailles dont elle aura un fils. Mais, Anna de Noailles fut surtout une muse et une grande amoureuse. Au début du XXème siècle, elle attire chez elle l’élite intellectuelle, littéraire et artistique de l’époque (Edmond Rostand, Paul Claudel, Colette, André Gide, Maurice Barrès, Robert de Montesquiou, Paul Valéry, Jean Cocteau, Pierre loti, etc…) Elle crée avec d’autres femmes, en 1904, le prix « Vie Heureuse », qui deviendra en 1922 le prix Fémina. Elle fut la première femme commandeur de la Légion d’honneur. En 1920, son premier recueil de poèmes (Le Cœur innombrable) est couronné par l’Académie française. En 1921, elle en reçoit le Grand prix de littérature. Plus tard, l’Académie française créera d’ailleurs un prix en son honneur. On ne peut donc pas dire qu’Anna de Noailles soit véritablement une inconnue. Mais alors pourquoi n’est-elle pas étudiée ? Est-ce parce que sa poésie traite principalement de nature, d’amour et d’éphémère ? Anna de Noailles était pourtant une femme résolument moderne. Et c’est ce qui m’a marqué dans ce recueil de nouvelles, qu’elle a publié à 47 ans, et dont j’ai eu envie de retenir de nombreux passages, passionnés, grandioses, et peut-être un peu grandiloquents, mais surtout plein de lucidité sur l’amour. Voici en effet quatorze variations sur les relations amoureuses (jalousies, tromperies, intérêts et indifférences), via lettres « jamais envoyées » et historiettes « entendues de sources sûres », qui sont autant de déclarations à l’homme qui lira peut-être un jour ce livre… Je vous préviens, c’est un peu désuet, sentimental, poétique, certains diront sans doute affreusement classique, mais moi je me suis délicieusement régalée.

« Le secret que je te promets et qui trahit les femmes, le voici, mon amour ; s’il te plaît de t’assurer de leur passion, de leur attachement, retire-leur un instant ton coeur, tourmente-les, rends-les jalouses, infuse en elle le doute, fais-les souffrir, fût-ce un peu, fût-ce à peine, et ces fronts contents et fiers ploieront sans force sous le joug affreux de la confiance perdue, et des pleurs calmes et stupéfaits descendront sur ces beaux visages, et tu ne verras plus devant toi que l’Eve lamentable qui est née humblement du corps généreux d’Adam. »

Editions Buchet Chastel – octobre 2009

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Objectif PAL

Objectif pal de juin ~ le bilan

Voici, comme d’habitude, et en ce dernier jour du mois de juin, les lectures des blogueuses participantes du challenge !! Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois d’août) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Les blogueuses sont toujours très motivées, merci !  Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Quelques lectrices ont succombé encore un peu au mois italien, puis au mois anglais… Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !! [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook !! ]

Prochain bilan, le 31 août seulement, l’objectif pal prend quelques vacances !

Vivrelivre                                                    Lecture enfant parent                   Lecture enfant parent

 

Lecture enfant parent                                   Délivrer des livres                            Faby de Caparica

Les carnets d’Eimelle                                Voyage au bout de mes livres                 Gambadou

Sylire                                                                    Sharon                                      Géraldine

Gwentinker Bell                                            Itzamma librairie                             Itzamma librairie

Praline                                                            Praline                                             Sharon

L’or rouge                                                    Eimelle                                           Délivrer des livres

Délivrer des livres                                      Délivrer des livres                             Délivrer des livres

Délivrer des livres                                    Lecture enfant parent                         Le livre d’après

Enna                                                              Jostein                                              Jostein

Mumu                                                  Lecture enfant parent                           Cynthia K 

Cynthia K                                                                Antigone

#objectifpal

Lectures 2019·Objectif PAL

Nouvelles, Salinger… Objectif pal de juin

Le bilan de l’Objectif pal de juin sort demain sur le blog,… il était donc grand temps que je vous parle de ma lecture de PAL du mois. Ce recueil de nouvelles de Salinger a été acheté il y a fort fort longtemps dans une bouquinerie sur Nantes. En ce temps là, nous passions de temps en temps des journées mémorables dans cette ville entre blogueuses (et copines), et revenions alors chez nous les bras chargés de livres d’occasion. Nos PALs étaient un peu moins fournies (quoique), et les services de presse n’existaient pas encore. J’ai donc ouvert ce mois-ci un livre conseillé en son temps par Bel Gazou. Mon exemplaire était déjà vieux quand je l’ai acheté, il date de 1981, heureusement je suis plus vieille mais moins jaune que lui (mais je m’égare). Découvrir la première nouvelle de ce recueil a été un choc esthétique assez moderne et étonnant. En effet, dans Un jour rêvé pour le poisson-banane, la première nouvelle du recueil, nous assistons d’emblée à une scène équivoque qui met tout de suite le lecteur dans l’ambiance. Je dois dire que cela m’a mise un peu mal à l’aise, ne sachant ce que j’allais trouver dans les écrits suivants… Et j’ai trouvé en effet une deuxième couche de perversion latente au fond de chaque récit. En lisant ces nouvelles de Salinger, j’ai assez vite pensé à Nabokov, à son roman Lolita, puis à Gatsby le magnifique. Je pense que je cherchais des repères, histoire d’appréhender au mieux le drôle d’objet littéraire qui m’était tombé dans les mains. Salinger, connu principalement pour son roman l’Attrape coeur (que je n’ai pas encore lu), est en réalité un nouvelliste hors pair, qui n’a pas besoin de comparaisons, tant il semble se faire fi des contraintes liées au genre, tout en les respectant, et en nous laissant à chaque fois perplexes et un brin admiratifs aussi en fin de lecture. J’ai surtout beaucoup aimé deux de ses nouvelles, celles qui mettent en scène des enfants particuliers, le premier frappé d’autisme et le second de précocité, En bas sur le canot et Teddy. Ces deux nouvelles, à la fois douces et impressionnantes, sont bouleversantes et d’une grande qualité. Elles donnent à ces enfants une présence brûlante qui dépasse les adultes et ces derniers ne peuvent ressortir que fracassés par les échanges étranges qu’ils pensent partager avec eux. Finalement, les premières hésitations passées, lire Salinger s’est avéré une aventure que je ne suis pas prête d’oublier.

Editions J’ai lu – 1981

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Objectif PAL

Objectif pal de mai ~ le bilan

Voici, comme d’habitude, et en ce dernier jour du mois de mai, les lectures des blogueuses participantes du challenge !! Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de juin) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Les blogueuses sont toujours très motivées, merci !  Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Quelques lectrices ont succombé au mois italien. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !! [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook !! ]

Lecture enfant parent                                          Blandine                                   Me Darcy and I

Eve                                                                          Eve                                        Lecture enfant parent

Sharon                                                                                  Krol                                      Sevanna

Lecture enfant parent                                                  Blandine                                       Sevanna

Sylire                                                                                         Aifelle                                   Mumu

Itzamma                                                                        Eimelle                           Lecture enfant parent

Gambadou                                                           Le livre d’après                               Enna

Sharon                                                                  Sevanna                                    Blandine

Enna                                                                     Aifelle                                           Eimelle

Lecture enfant parent                                             Kathel                             Lecture enfant parent

Blandine                                                                                                  Blandine

Sharon                                                                    Blandine                                       Florence

Florence                                                                   Florence                                     Gwentinker Bell

  #objectifpal   

Antigone

Lectures 2019·Objectif PAL

La Cicatrice, Bruce Lowery… Objectif pal de mai

Le bilan de l’Objectif pal de mai sort demain sur le blog… et je dois dire que je suis très fière de l’importance que ce challenge prend. Les blogueuses prennent manifestement beaucoup de plaisir à sortir des livres de leurs PALs. Merci à vous toutes ❤ ! Et j’aime aussi ainsi voir passer les challenges en cours dont, ce mois-ci, le mois italien et sans doute, le mois prochain, le mois anglais. C’est la blogosphère que j’aime, celle qui lit tout ce qui lui passe sous la main et a le regard large.

Sinon, j’ai ouvert pour ma part ce mois-ci, et vraiment à la dernière minute, cette Cicatrice de Bruce Lowery. Ma fille l’a lu au collège et l’a déposé sur ma PAL à l’époque, curieuse de savoir ce que je pouvais bien en penser. Mon fils l’avait au programme cette année en quatrième, et a eu comme travail scolaire la réalisation d’une boîte de lecture. Ils en ont eu tous les deux une lecture très différente, mais marquante. Ma fille se souvient très bien des détails de l’histoire, plusieurs années après. Elle est restée à la fois gênée et fascinée par ce récit. Mon fils est ressorti de cette lecture complètement outré. Il était donc temps que je lise à mon tour encore une fois ce très court roman. Nous sommes dans une petite ville des Etats-Unis, en pleine seconde guerre mondiale. Jeff a 13 ans, et est affublé d’une cicatrice à la lèvre, suite vraisemblablement à une opération sur un bec-de-lièvre. Ses parents lui mentent sur cette cicatrice, pour eux intervenue suite à un accident. La famille vient d’arriver dans cette ville. Jeff ne fait pas une rentrée facile dans son école, sa cicatrice entraînant moquerie et mise à l’écart. Heureusement, un de ses camarades, Willy, lui fait peu à peu une place dans sa vie, ce qui améliore considérablement ses journées. Ils sont tous les deux fascinés par les timbres et en font collection. Un jour, alors que Jeff est invité chez Willy, le jeune garçon est pris d’une impulsion irrésistible. Il vole de nombreux timbres dans la collection de son ami, dont les plus beaux et les plus précieux. Willy accuse évidemment Jeff qui se défend et récuse les accusations. S’ensuivent alors des jours de culpabilité et le retour des moqueries de ses camarades mis au parfum par un autre enfant, présent au moment des faits. Jeff s’enfonce dans les méandres de la culpabilité, incapable d’avouer son vol, devenant odieux avec ceux qu’il aime et surtout avec son petit frère… Je ne m’attendais pas à trouver dans ce roman une telle qualité narrative mais aussi à plonger aussi profondément dans les méandres psychologiques d’un enfant pris dans ses contradictions. J’ai bizarrement pensé à ma lecture adolescente du Crime et châtiment de Dostoïevski où Raskolnikov est au prise avec sa conscience et ses idéaux tout le long d’un récit à la fois fascinant et désagréable. Ici aussi, on ne comprend pas pourquoi Jeff, enfin rentré dans les grâces de ses camarades fait ce geste insensé, pourquoi il entretient en son fort intérieur sa culpabilité au lieu de rendre les timbres à son ami et d’avouer, comme si il prenait un plaisir inavouable à gratter cette deuxième cicatrice-là. Mais cette lecture est intéressante justement en entretenant ce ressort-là, car elle ne fait pas preuve d’angélisme et montre bien que nous sommes tous traversés par des pulsions parfois négatives et inexplicables. La plupart du temps nous n’y cédons pas. Ma fille avait compris et intégré ces contradictions, tout en n’approuvant pas le comportement de Jeff. Mon fils a complètement rejeté le comportement du jeune garçon. J’ai refermé ce roman, assez étonnée. En effet, en début de lecture, je pensais lire un récit sur la différence, mais Bruce Lowery va bien au-delà de ce fait de départ. Il nous livre en effet un kaléidoscope très riche de l’âme humaine et en explore toutes les faces, même les plus noires. Une lecture de PAL déconcertante et marquante.

Editions J’ai lu – 1999

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5