Objectif PAL

Objectif pal de décembre ~ le bilan

L’objectif pal arrive, en ce dernier jour du mois de décembre, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de février) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères.  Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !! [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook !! ]

J’en profite aussi pour dire bye bye à cette étrange année pleine de paradoxes que fut 2019 et à l’année prochaine pour la poursuite du blog, des challenges et de notre objectif PAL !

Alexielle                                                                       Vivre livre                                       Sharon

Vivre livre                                                                Enna                                       Géraldine

Vivre livre                                                        Sharon                                 Sharon

 

Enna                                                               Sophie                                     Antigone

Mumu                                                                 Sharon                                     Tours et culture

Pralineries                                                              Jostein                                Le livroblog

Le carnet de lectures de Sevanna                          Ma petite médiathèque

#objectifpal

Lectures 2019·Objectif PAL

Fleur de glace, Kitty Sewel… mon objectif pal de décembre !

J’ai choisi ce livre dans ma PAL dans l’optique de continuer à lire en décembre quelques titres sur le thème de Noël et de l’hiver pour mon club de lecteurs. Et je n’ai pas regretté mon choix. Fleur de glace est un roman à la fois très prenant et dépaysant. Nous sommes à Cardiff, dans les Pays de Galles, en 2006. Le docteur Dafydd Woodruff, bien installé, autant dans sa vie professionnelle que personnelle, voit tout à coup son quotidien bouleversé par une lettre en provenance de Moose Creek, dans les territoires du Nord au Canada. Sheila Hailey lui apprend ainsi qu’il serait le père de ses jumeaux. Il y a quinze ans, le chirurgien a tenté en effet d’oublier là-bas une erreur opératoire qui avait coûté la vie à un petit garçon. Mais Dafydd Woodruff est persuadé de ne jamais avoir eu de rapports sexuels avec Sheila, l’infirmière en chef revêche de l’hôpital où il exerçait alors. Un test ADN confirme sa paternité. Tandis que son couple est au bord du naufrage, Dafydd décide de se rendre sur les lieux, afin de voir Sheila et les enfants. En parallèle, le lecteur est projeté en 1992 et fait la connaissance du jeune Dafydd, fraîchement débarqué à Moose Creek. Petit à petit, les événements se confrontent et les pièces du puzzle se mettent en place. Un peu perdu, le chirurgien reprend malgré tout ses marques dans ce lieu qu’il a laissé presque à l’identique quelques années plus tôt et s’attache aux adolescents dont il admet être le père biologique. La science ne peut pas se tromper. A Cardiff, la vie de Dafydd ne cesse par ailleurs de plonger dans le chaos. Sa femme a peu ou prou quitté le domicile conjugal et souhaite vendre leur maison, traînant depuis le test ADN et les dénégations de son mari le sentiment d’avoir été trahie. Dafydd vit un enfer mais quelque chose semble bouger en lui… Et j’ai beaucoup aimé, moi lectrice des Racontars du froid de Jorn Riel par exemple, toute cette ambiance des territoires du Nord qui me fascinent, la galerie de personnages secondaires et hauts en couleurs que Dafydd côtoie, notamment ce vieil homme appelé Ours Qui Dort et l’ami aux lourds secrets, Ian. A Moose Creek, chacun a conscience du danger que représentent le froid et la nature. On boit, on se drogue parfois, on vit dans la saleté sans trop y prêter attention. Tout le monde se connaît ou est amené à se croiser un jour. Le monde est aussi petit que le territoire est vaste. Et si Dafydd avait en fait laissé son coeur encore un peu plus loin, dans le nord, pendant son séjour auprès d’un vieil homme et d’une femme nommée Uyarasuq ?

Editions Pocket – septembre 2009

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Objectif PAL

Objectif pal de novembre ~ le bilan

L’objectif pal arrive, en ce dernier jour du mois de novembre, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de décembre) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères.  Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !! [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook !! ]

Pralineries                                                        Pralineries                                     Gambadou

Vivre livre                                                                 Enna lit                                   Lecture enfant parent

Lecture enfant parent                                                  Vivre livre                                     Vivre livre

Vivre livre                                                                    Le livroblog                           Délivrer des livres

Délivrer des livres                                                      Délivrer des livres                    Délivrer des livres

Délivrer des livres                                                    Délivrer des livres                      Sophie

Sylire                                                                        Enna lit                                           Enna lit

Des livres et Sharon                                        Des livres et Sharon                        Des livres et Sharon

Aifelle                                                                 Antigone                            Mumu dans le bocage

Des livres et Sharon                                            Jostein                                           Géraldine

   

Le Livroblog                                                   Le livre d’après                            Délivrer des livres

Délivrer des livres                                                                              Délivrer des livres

            

Des livres et Sharon                                                       Délivrer des livres

#objectifpal

Lectures 2019·Objectif PAL

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi, Rachel Joyce… mon objectif pal de novembre !

Ce livre a été choisi par une des participantes de mon club de lecture lors du dernier rendez-vous sur le thème du voyage… Comme il était sur ma PAL depuis un siècle (ou presque), j’en ai profité pour le sortir en ce mois de novembre. Et quelle bonne idée ! Car ce livre n’est pas aussi léger que je le pensais (au vu de sa couverture), et je me suis régalée. Harold Fry est à la retraite depuis peu. Un beau matin, il reçoit la lettre de son ancienne collègue et amie, Queenie Hennessy, une lettre qui lui révèle qu’elle est très malade, atteinte d’un cancer, et qu’elle n’a probablement plus longtemps à vivre. Harold est profondément ému. Il sort et s’apprête à poster sa réponse à la prochaine boîte aux lettres, mais ses pas le conduisent un peu plus loin et il n’arrive pas non plus à se résoudre à faire demi-tour… Une jeune fille, serveuse dans un garage, lui prépare un burger et lui explique qu’il faut croire que Queenie peut guérir. Cet échange incite Harold à faire quelque chose d’extraordinaire, il va marcher, aller trouver Queenie à pied. Pendant ce temps, son épouse Maureen est à la maison. Harold va parcourir ainsi plus de mille kilomètres, du sud de l’Angleterre à la frontière écossaise, chaussé de simples chaussures bateau et du costume qu’il a vêtu le matin même de son départ. Il va bien entendu faire des rencontres, mais aussi revivre son passé, ses souvenirs avec leur fils David. Harold Fry marche pour Queenie, mais aussi au final pour son épouse Maureen, pour son fils David, et un peu pour tout le monde… Il est peu de dire que ce récit est passionnant. Mais le lecteur souffre un peu, physiquement, pour Harold dont le corps n’était pas préparé à un tel périple. Une carte, en début de livre, permet de suivre son parcours. J’ai aimé aussi le cheminement de Maureen, restée à la maison, et obligée de se confronter à sa solitude soudaine, à ses propres souvenirs et aussi à ses contradictions. Une bien chouette sortie de PAL donc, et un titre que je vais m’empresser de faire tourner dans mon groupe !!

« Il comprenait que dans sa marche pour racheter les fautes qu’il avait commises, il y avait un autre voyage pour accepter les bizarreries d’autrui. Les gens se sentiraient libres de parler et il était libre de les écouter. D’emporter un peu d’eux-mêmes en les quittant. Il avait négligé tant de choses qu’il devait ce petit geste de générosité à Queenie et au passé. »

XO éditions – septembre 2012

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Objectif PAL

Objectif pal d’octobre ~ le bilan

L’objectif pal arrive, en ce dernier jour du mois d’octobre, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de décembre) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères.  Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? C’est le moment de sortir vos titres fantastiques. N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !! [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook !! ]

Pralineries                                                          Les fanas de livres                      Lettres exprès

Des livres et Sharon                                   Ma petite médiathèque                        Tours et culture

Enna lit                                                         Lecture enfant parent                               Le livroblog

Le blog d’Eirenamg                                                    Vivre livre                                 Des livres et Sharon

Des livres et Sharon                                                 Lettres exprès                             Vivre livre

Des livres et Sharon                                                   Gwentiker Bell                     Le goût des livres

Antigone                                                          Délivrer des livres                       Délivrer des livres

The reading bibliophile                                          Délivrer des livres                        A l’horizon des mots

A l’horizon des mots                                               Sylire                                        Sylire

#objectifpal

Lectures 2019·Objectif PAL

Lydia Cassatt lisant le journal du matin, Harriet Scott Chessman… mon objectif pal d’octobre !

Ce livre est arrivé en son temps dans ma boîte aux lettres avec un petit mot qui disait « dès que je l’ai lu j’ai pensé à toi ! »… Lorsque je l’ai repris il y a quelques jours, en quête d’un titre pour l’objectif pal, je me suis demandée, sans doute pour la seconde fois (car ce livre est arrivé dans ma BAL il y a plusieurs années), ce qu’avait voulu dire son expéditrice. Voilà qui était bien mystérieux, surtout que je lis très rarement le journal. Et puis, dès les premières pages j’ai su, en même temps que j’ai su que je faisais la rencontre du modèle de la couverture, j’ai su qu’il s’agissait de mon immense fatigue, et de la maladie de cette pauvre Lydia Cassatt. Contrairement à moi, sa maladie à elle était dégénérative, mais elle l’empêchait également de mener la vie dont elle rêvait et de poser par exemple à loisirs pour sa soeur Mary Cassatt. Nous sommes à Paris, fin XIXème siècle, Mary Cassatt s’est installée avec sa famille d’origine américaine dans une maison cossue, qu’elle quitte régulièrement pour se rendre à son atelier à quelques rues de là. Ce qu’elle aime par dessus tout est peindre sa soeur aînée Lydia et les membres de sa famille. Edgar Degas est de ses familiers. C’est lui qui va lui conseiller de se joindre aux impressionnistes. Il devient plus ou moins son maître et Harriet Scott Chessman laisse planer le doute sur une idylle qui aurait tourné court en raison de la volonté de Mary de ne rien perdre de sa liberté de peindre. Il est une ombre dans ce roman car c’est surtout la vie intime de Lydia Cassatt qui nous est contée, sa maladie du foie, mais aussi ses poses, et ces moments suspendus qu’elle passe avec Mary, elle peignant et Lydia posant. Et tout cela est très intéressant, fin, léger, comme les peintures qui nous sont montrées dans un livret au centre du livre. Nous voyons, par le prisme d’un modèle, la peinture en train de se faire. Mary Cassatt avait-elle conscience de peindre pour la postérité ? Oui, je dirais, sans doute, car elle le fait avec un sérieux inébranlable, certaine de sa place, indépendante, à l’instar de son amie Berthe Morisot pourtant elle-même mariée à Eugène Manet. Un beau portrait de femmes dans le Paris impressionniste de la fin du XIXème siècle et une ode à la sororité.

Editions Folio – avril 2009

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Cathulu