Lectures 2018·Objectif PAL

Les heures, Michael Cunningham ~ objectif pal de mai

Je voulais attendre que mon souvenir du film The Hours s’estompe un peu avant de lire le roman… Ce livre attend donc son tour depuis un certain temps dans ma PAL, tant le film (sorti en 2002) m’avait laissé un souvenir fort, servi par trois actrices remarquables (Nicole Kidman, Meryl Streep et surtout Julianne Moore que j’adore). Peut-être aurait-il été préférable qu’il attende encore un peu ? Je n’ai pas eu en effet le coup de coeur de lecture attendu avec ce poche, même si le roman de Michael Cunningham est sans conteste très habile et bien écrit, et que je l’ai malgré tout beaucoup aimé, bien sûr ! Bref, les images du film ont grandement parasité ma lecture. L’histoire ? Nous suivons, sur une journée, et à trois époques différentes, trois femmes : Virginia Woolf en 1923 près de Londres, Laura en 1949 à Los Angeles et Clarissa fin XXème siècle à l’époque où le sida fait des ravages dans la communauté homosexuelle New Yorkaise. Ces trois femmes ont en commun un livre, Mrs Dalloway (que j’ai aussi dans ma PAL et pense ouvrir bientôt). Virginia Woolf est en train de l’écrire et sera perturbée sur cette journée d’écriture par la visite de sa soeur Vanessa et de ses neveux, les bouderies de son employée Nelly, et les exigences attentionnées de son mari Leonard. Malgré cela, elle avancera sur quelques points fondamentaux de l’histoire, et réussira à persuader son mari de retourner vivre à Londres. Laura est une femme au foyer modèle des années 50, enceinte de son deuxième enfant, elle prépare pour l’anniversaire de son mari un gâteau, qu’elle voudrait parfait. Mais quelque chose en elle n’aspire qu’à une seule action, aller s’allonger sur son lit pour continuer à lire ce roman de Virginia Woolf dont la lecture l’aspire, Mrs Dalloway. Clarissa a hérité du prénom du personnage du roman de Virginia Woolf, et comme le personnage ce matin c’est elle qui va se charger d’aller acheter des fleurs pour la réception qu’elle organise en l’honneur de Richard, son meilleur ami, écrivain et malade du Sida. Ayant déjà beaucoup aimé lire Virginia Woolf, notamment dans Une chambre à soi, j’ai été heureuse de la retrouver dans ce roman. Mais c’est le personnage de Laura, qui reste, comme dans le film, mon personnage préféré, tiraillée entre son désir d’être une bonne mère et épouse, et ses aspirations personnelles. Il y a beaucoup de petites phrases que j’avais envie de noter au cours de ma lecture. Mais sans doute n’ai-je pas retrouvé la sorte d’oppression qui court dans le film, cette impression constante qu’un incident grave va advenir… qu’il y a quelque chose à comprendre, un puzzle à construire avec tout ce que l’on nous raconte ? Et j’ai lu tellement de très beaux romans sur le thème des mères aux foyers désespérées, comme par exemple le Arlington Park de Rachel Cusk. Cela dit, ce titre est une très belle porte ouverte aux livres de Virginia Woolf qui m’attendent encore dans ma PAL, son journal et Mrs Dalloway.

Editions Pocket – avril 2001 – 

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Lu dans le cadre de l’objectif pal

Publicités
Objectif PAL

Objectif pal d’avril ~ le bilan

Voici, comme d’habitude, et en ce dernier jour du mois d’avril, les lectures des blogueuses participantes du challenge !! Petit rappel du principe de l’Objectif Pal : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne. N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures ci-dessous !! Il y a de très belles lectures ce mois-ci, et je souris toujours de leurs diversités… Eve fait une entrée fracassante dans ce challenge avec 4 titres à son actif !!  Elena Ferrante a montré le bout de son nez (enfin plutôt son tome 2 et tome 3). Les blogueuses ont fait de chouettes trouvailles. Bref, quelle richesse encore ce bilan !! Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? [Pour nous rejoindre sur le groupe facebook]

        

Alexielle                                                                       Eve                                                        Eve

     

Eve                                                                                   Eve                                                Eimelle

             

Hélène                                                                            Mumu                                       Gambadou

               

Alexielle                                                                        Edyta                                                     Krol

minuit dans une vie parfaite                

Tiphanie                                                                          Kathel                                              Enna

            

Sylire                                                                             Kathel                                             Chantal

 Ouvre les yeux                   

Aifelle                                                                         Jostein                                           Antigone

              

Géraldine                                                                       Anne                                               Aifelle

         

Eimelle                                                                              Alexielle                                        Nadine

                      

Kathel                                                                               Florence                                      Florence

Itzamna                                                                      Chantal                                           Hélène

                  51T0cOBlaqL

Eimelle                                                                         Marie Elora                                        Anne

                   

Marie Elora                                                                      Sandrine

Lectures 2018·Objectif PAL

Les grandes marées, Jacques Poulin ~ objectif pal d’avril

Aucun texte alternatif disponible.

Tu avais envie de dépaysement… alors ce titre de Jacques Poulin, à l’allure maritime, t’a tendu les bras pour ton choix de lecture de PAL d’avril. Tu avais lu Tournée d’automne pour le Blogoclub en septembre 2009 (outch ça date) et en gardait un excellent souvenir, de douceur, de livres partagés, de solitude, de mélancolie et d’espoir. Ici, le propos est un peu différent, il faut savoir que l’on s’engage dans un roman qui ne manie rien moins que l’absurde. Cela t’a d’ailleurs rappelé quelques autres lectures, notamment de Martin Page ou Boris Vian. Lire ce titre de Jacques Poulin sous un biais réaliste peut s’avérer extrêmement déstabilisant, et presque désagréable. Mais toi lectrice, tu as aimé le lire comme une fable. Sur une île, au milieu du Saint Laurent, un traducteur de bande-dessinée goûte sa solitude et passe ses journées à travailler, à se promener, à s’occuper de son chat, à jouer au tennis. Une fois par semaine, son patron vient lui rendre visite, lui apportant de nouvelles traductions, des victuailles, et semble-t-il seulement préoccupé par le bien-être de son employé. Pour Teddy, c’est le paradis sur terre. Mais, sa tranquillité va être mise rapidement en danger. Marie, une jeune femme sportive et aimant la nature, débarque sur l’île. Et peu à peu, d’autres invités font leur apparition, réduisant à chaque arrivée l’espace vital de chacun. Et le lecteur sent lui aussi peu à peu l’oppression de cette espace vital réduit, tandis que Marie et Teddy, les premiers résidents, se serrent l’un contre l’autre et se soutiennent… Les Adam et Eve de l’ïle Madame vont-ils finir par être chassés de leur paradis ? Une sortie de PAL qui s’avère donc intéressante, non pas tant pour l’histoire qu’elle raconte, et les personnages caricaturaux qu’elle met en scène, mais surtout pour l’amour du sens des mots, de la lecture, de la solitude, du travail qu’elle met en avant. Tu as beaucoup aimé aussi toutes les références à ces bandes dessinées lues autrefois et que l’on trouvait dans des magazines ou journaux (comme Peanuts par exemple) qui émaillent ce texte original.

Editions Babel – janvier 1996 – 

Tu as aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Objectif PAL

Objectif pal de mars ~ le bilan

Voici, comme d’habitude, et en ce dernier jour du mois de mars, les lectures des blogueuses participantes du challenge !! Petit rappel du principe de l’Objectif Pal : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne. N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures ci-dessous !! Il y en a vraiment pour tous les goûts ce mois-ci. Les blogueuses ont fait des LC (Lectures communes) et ont eu aussi quelques coups de coeur. Chouette ! Mais qu’ont-elles donc déniché dans leurs PALs ? Parfois, des pépites, donc. Et parfois également, des déceptions (et peut-être pour le même livre, vous verrez). Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ?

          gaston_et_gustave          

Eimelle                                                                Tiphanie                                               Praline

                    

Praline                                                                   Praline                                                 Géraldine

                    

Enna                                                                        Mumu                                                     Jostein

                      

Tiphanie                                                                      Edyta                                                   Krol

                           

Alexielle                                                                        Hélène                                           Aifelle

                       

Antigone                                                                Marie Elora                                     Gambadou

          

Héliéna                                                                 L’or rouge                                          Itzamma

           

Itzamma                                                                       Edyta                                           Jostein   

                  

Marie Elora 

Lectures 2018

Là est la danse, Amy Sackville ~ objectif pal de mars

❤ Tu avais acheté ce titre suite à des avis élogieux… puis il s’est perdu dans ta PAL. Et tu l’as ressorti pour ce mois de mars, depuis le temps qu’il te faisait de l’oeil. Mais ce roman d’Amy Sackville est un petit pavé dans lequel il faut se plonger intégralement pour en goûter au mieux le bruit délicieux. Il lui a fallu du temps pour se transformer dans ton esprit en coup de coeur !! Il faut dire que tu l’as sans doute commencé dans de mauvaises conditions, d’abord très enrhumée (des montagnes de mouchoirs en papier s’amoncelant autour de toi), puis préoccupée à t’organiser pour ton intéressant voyage du week-end dernier sur Paris (prendre un idcab ? Ou risquer encore une fois de se perdre à pied dans les rues, google map au bout des doigts ? Prendre un idcab.), et enfin  somnolente dans une rame surchauffée (coincée dans ton siège entre un gigantesque jeune homme endormi et une fenêtre sale, avec en fond sonore un groupe d’adolescents surexcités et joyeux). Ce roman méritait un meilleur traitement. Et tu as véritablement apprécié sa lecture dans le calme de ta maison, de retour en Vendée. Nous suivons dans ce livre Julia, sur l’espace d’une seule journée. Julia prépare le petit déjeuner puis laisse son mari Simon partir au travail tandis qu’elle se consacre à sa principale tâche depuis qu’elle ne travaille plus, classer les reliques familiales, et notamment celle de son célèbre ancêtre, l’aventurier explorateur Edward Mackley, dont en 1959 on a retrouvé le corps au Pôle Nord, près de soixante ans après sa disparition. Pendant tout ce temps, sa jeune épouse Emily l’avait attendu, en vain. Pour Julia, Emily représente le courage et l’abnégation, l’amour véritable. La maison dans laquelle elle vit avec son mari est la maison dans laquelle les générations précédentes ont vécu, lourde de souvenirs et d’objets hétéroclites. Julia aime cette maison, plus que tout. La journée est chaude, Julia en profite pour relire calmement le journal d’Edward. Mais en fin de soirée, la visite d’un cousin, le retour tardif de Simon, vont déstabiliser le fragile équilibre qui règne… Et toi lectrice, tu as aimé dans ce récit te laisser porter à la fois par les aventures d’Edward (qui endure les pires épreuves au Pôle Nord) et la douceur de Julia et de ses souvenirs. Ce livre est un premier roman écrit avec virtuosité et délicatesse. Tout y semble suspendu, fragile et gracieux. On s’attend à chaque page qu’une énorme bêtise (ou grossièreté) vienne écraser la rêverie de Julia mais Amy Sackville surveille et dirige ses personnages pour les emporter en fin de journée vers une délicatesse encore plus grande. Une lecture à la fois aventureuse et délicieuse, mais dans laquelle on peut facilement s’enliser, s’ennuyer ou se perdre, toi tu as adoré.

« Comme apparemment Julia n’a pas l’intention d’aller très loin cet après-midi, nous pouvons nous permettre de la laisser un moment à ses déambulations sur la banquise. Mais qu’en est-il de son mari, l’avatar et le rival d’Edward ? Il se peut que Simon n’ait rien d’un héros, qu’il soit indigne d’être l’époux bien-aimé de la nièce d’un héros. Ce n’est pas entièrement la faute de Simon. Il y a des histoires d’amour de natures différentes. Simon cherche aussi à être aimé et il aime autant qu’il lui est possible d’aimer. L’histoire de Simon n’a rien d’épique, mais aussi il ne souhaite rien de cette magnitude. Il souhaiterait être admiré, désiré, remarqué. Ce n’est pas toujours facile de vivre avec une luciole ; cela fait maintenant dix ans qu’il se brûle sans relâche à son feu. »

Editions 10/18 – avril 2013

Tu as aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Objectif PAL

Objectif pal de février ~ le bilan

Voici, comme d’habitude, et en ce dernier jour du mois de février, les lectures des blogueuses participantes du challenge !! Petit rappel du principe de l’Objectif Pal : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun nos efforts, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne. N’hésitez pas à nous rejoindre et/ou à cliquer sur les couvertures ci-dessous !! L’hiver a pas mal inspiré les blogueuses du challenge ce mois-ci… mais pas que. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ?

                  

Itzamma                                                                   Eimelle                                          Alexielle

                       

Marie Elora                                                                  Mumu                                     Hélène

                          

Géraldine                                                        Marie Elora                                                  Kathel

               9782879298214FS

Sandrine                                                                       Véro                                                   Aifelle

               

Gambadou                                                                  Alexielle                                                Edyta

              

Alexielle                                                                   Praline                                                    Enna

            

Itzamna                                                                     Sylire                                             Antigone

lesviesdepapier             

Hélène                                                                     Enna                                               Krol

            

Sandrine