Objectif PAL

Objectif pal de juin ~ le bilan

L’objectif pal arrive tout doucement, en ce dernier jour du mois de juin, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois d’août) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !!
Vous pouvez postuler à l’objectif en cliquant sur le logo du groupe dans la colonne de droite du blog.

mytho-poseidon Infirmière-pendant-la-1ère-guerre-mondiale-212x300 watershipdown

Blandine                                                               Nathalie                                          Kathel

in a dry season felix alice

Enna                                                                      Géraldine                                       Blandine

lamoursoudain Saumon-Album-600x729 troiscomédies

Géraldine                                                               Bidib                                                Katell

lasecondeepouse sans compter aliceau

Ju lit                                                                             Ju lit                                         Blandine

linvitation jaunesoufre unplat

Lady double H                                                            Maud                                        Eimelle

lenfantdusilence lorpheline lecrepusculede

Sharon                                                                         Eimelle                                              Mumu

ruedesfantasques arrowood valsehesitation

Maud                                                                            Antigone                                          Sylire

les-enquetes-de-sherlock-holmes-211x300 Deviation-Nord_2823 enola

Nathalie                                                                              Florence                                     Bidib

enolaholmes   lenfantdulac

Blandine                                                                               Eimelle

#objectifpal

Lectures 2021·Objectif PAL

Arrowood, Mick Finlay… mon objectif pal du mois !

arrowood

Vous aimez Sherlock Holmes ? N’en dites surtout rien à Arrowood, vous le fâcheriez. Car, en effet, dans le Londres de 1895, et tandis que le célèbre détective fleure avec le beau monde, voit ses exploits relatés dans la presse, Arrowood, qui déteste son illustre concurrent, s’intéresse plus particulièrement aux bas-fonds qui sont son quotidien. J’ai dans ma PAL deux tomes de cette série, que j’ai mis bien trop longtemps à ouvrir. Et je le regrette car ce premier volet est excellent. Rien de très glamour pourtant chez Arrowood et son acolyte Barnett, mis à part beaucoup de saleté et de pauvreté. Mais leur aspect n’empêche pas Caroline Cousture de faire appel au duo pour retrouver son frère, mystérieusement disparu. Le détective est assez réticent de devoir affronter encore une fois M Cream, le malfrat notoire qui les avait déjà rencontrés dans une affaire précédente. Le frère de Caroline Cousture travaillait pour lui. Ils acceptent cependant l’affaire, car les caisses sont vides, et la jeune femme semble cacher des secrets qui intriguent beaucoup Arrowood. Voici donc le lecteur embarqué aux côtés de nos deux compères enquêteurs dans les quartiers surpeuplés du sud de Londres, écumant les pubs, ces maisons étroites où braillent des enfants affamés, mais aussi des maisons plus bourgeoises. Des échauffourées ont lieu, des cambriolages. Les irlandais sont de la partie, semblent avoir infiltré la police. Il est question également d’une maison close. La maîtresse du disparu est assassinée. En quoi cela concerne-t-il donc Thierry le français, avec ses boucles blondes ? L’enquête, trépidante, nous promène comme dans un film dans un Londres d’autrefois que le lecteur semble voir réellement sous ses yeux. J’ai aimé ce sentiment de faire connaissance avec une période méconnue, et aussi, je crois cotoyer de loin, bien malgré Arrowood, l’univers de Sherlock Holmes. Arrowood, avec ses aventures, en est un pendant très réussi.

Editions Harper Collins poche – février 2019

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Un roman lu dans le cadre de…

Objectif PAL

Objectif pal de mai ~ le bilan

L’objectif pal arrive tout doucement, en ce dernier jour du mois de mai, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de juin) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !!
Vous pouvez postuler à l’objectif en cliquant sur le logo du groupe dans la colonne de droite du blog.

Dernier-tango-a-Bruges-de-Pieter-Aspe latransparence-du-temps myhome-hero-5

Eimelle                                                           La petite liste                              Blandine

toxicblues kill-the-indian-in-the-child lamuette

Lady Double H                                             Blandine                                            Géraldine

napoleon danslarue lejoueur

Blandine                                                             Lady Double H                       Géraldine

Dans ma peau - Doris Lessing jesuisinnocent fillenoire1

La petite liste                                                            Héliéna                                       Mumu

agathe malavida laffairedessoeurspapin

Sharon                                                                  Sharon                                            Julitlesmots

lapart des flammes unevilledepapier lesignorants-davodeau-couv

Enna                                                                          Kathel                                               Blandine

letitanic ledestindenap lesjeunesmortes

Blandine                                                                     Blandine                                      Sharon

negrasoledad lambulance13 Lebruit-de-tes-pas

Sharon                                                                    Blandine                                         Sylire

meurtressurlepalatin monet celuiquiva

Eimelle                                                                      Blandine                                        Tiphanie

bouddha laraconteuse tucomprendras

Blandine                                                                     Sharon                                        Antigone

cesoironsoupe telemaque 

Katell                                                                         Blandine                                    La petite liste

Blandine                                                                    Blandine                                         Eimelle

ptit-napo-couv

                                                                               Blandine

#objectifpal

Lectures 2021·Objectif PAL

Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi… mon objectif pal du mois !

tucomprendras

J’avais gagné ce livre en 2017 grâce au camion qui livre du Livre de poche. Ensuite, il m’est arrivé de croiser Virginie Grimaldi, sur Paris, ou à Montaigu, sans l’avoir lue. En réalité, je n’étais pas certaine que son écriture soit pour moi. Je ne suis pas très adepte du feel good. Et puis, de nombreux avis lus ici ou là m’ont encouragée à tenter l’aventure… alors, voilà, j’ai sorti ce livre de ma PAL, quatre ans après. Julia, psychologue, débarque aux Tamaris. Elle a décidé, un peu au pied levé, d’effectuer ce remplacement maternité dans cette maison de retraite proche de l’océan, pour fuir Paris, la clinique où elle travaillait, son ancien petit ami, le souvenir de son père décédé et de sa grand-mère disparue. Aussitôt arrivée, elle regrette sa décision, a envie de s’enfuir. Mais la vue de son studio est magnifique, les collègues sont sympathiques et puis, peu à peu, Julia s’attache aux résidents, qui le lui rendent bien… J’ai été très surprise, en début de lecture, par cette maison de retraite où des employés ont le temps d’aller dans les chambres pour savoir si tout va bien, boire un chocolat chaud, et qu’une maison de retraite emploie de plus une psychologue à temps plein. Ce n’est pas le souvenir que j’avais des maisons de retraite où ma mère a travaillé, ni de celle où mon grand père était, et encore moins de celle où je suis parfois aller voter. Je me souviens plus des huit minutes accordées au personnel pour faire le ménage d’une chambre (discussion incluse). J’imagine qu’il s’agit d’une maison de retraite haut de gamme, ce qui n’est pas précisé. Cette invraisemblance a un peu gêné mon début de lecture, même si j’ai aimé l’humour distillé, à la fois vulgaire et distingué de Viriginie Grimaldi, et certains traits des personnages. Il est agréable que Léon reste invariablement antipathique. Il est agréable que Julia soit maladroite et ses amis atypiques et bienveillants. Pour autant, j’ai ressenti beaucoup d’ennui toute la première moitié du livre. Les situations potentiellement exaltantes semblent en effet à chaque fois être tuées dans l’oeuf, comme si l’on mettait un couvercle dessus, ce qui est une bien étrange sensation de lecture, peu satisfaisante. Alors, bien sûr, les chapitres sont plein de belles phrases, qui ont du sens, de citations inspirantes, et la deuxième moitié du livre décolle enfin avec les échanges épistolaires entre Raphaël et Julia, mais le tout m’a laissée assez dubitative et peu séduite. Il m’a manqué les émotions qui font la vraie vie, et tout n’y finit pas toujours bien.

Editions Livre de Poche – mai 2017

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Enna

Un roman lu dans le cadre de…

Objectif PAL

Objectif pal d’avril ~ le bilan

L’objectif pal arrive tout doucement, en ce dernier jour du mois d’avril, pour vous offrir les lectures des blogueuses participantes du challenge !!
Petit rappel du principe de l’Objectif Pal (à ne pas confondre avec Les coups de coeur du web qui reviennent le 15 du mois de juin) : lire enfin tous ces livres entrés depuis plus de 6 mois dans notre Pile A Lire (PAL). Un moyen de mettre en commun notre objectif, de ne pas privilégier seulement que les derniers rentrants sur nos blogs, d’offrir un peu de diversité, et de surtout surtout… faire du tri et de la place. Et ça fonctionne.
Vous trouverez donc ci-dessous des livres dont la sortie ne date pas d’hier mais qui vous attendent peut-être aussi sur vos étagères. Et vous, vous en êtes où avec votre PAL ? N’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour retrouver les billets des lectrices !!
Vous pouvez postuler à l’objectif en cliquant sur le logo du groupe dans la colonne de droite du blog.

laviecommence noise03 Sommeil

Jostein                                                                          Blandine                                             Katell

asilentvoice blameless lafemmedumonstre

Blandine                                                                          Bidib                                        Géraldine

lebaudelaire quatresoeur1 trouve-ton-chemin-aux-pays-des-contes

Blandine                                                                      Alexielle                                      Blandine

avant que j'oublie lavieenchantier ladebacle

Enna                                                                            Sharon                                            Tiphanie

contes-asiatiques-en-BD the-wendy-project leliseurde6h27

Eimelle                                                                          Blandine                                      Géraldine

peter-pan lafailledelanuit  tendrement

Blandine                                                                       Sharon                                      Alexielle

Lelong séjour - Régine Detambel Ledieu des petits riens alaplaceducoeur

La petite liste                                                        La petite liste                               Héliéna

Notreîle sombre de Christopher Priest couv_croc_croc_caiman lezou_de_neige

La petite liste                                                          Bidib                                            Bidib

mapetite-mesange_couv laguerredesmondes voyageaucentre

Bidib                                                                        Julitlesmots                                    Eimelle

Martini-Shoot-F.-G.-Haghenbeck gibierdelevage lamaisonou

Eimelle                                                                            Hilde                                             Hilde

Neige lesfureursinvisibles lesel

Sylire                                                                             Mumu                                  Antigone

citoyen

Julitlesmots                                                      Le livre d’après                          Le livre d’après

#objectifpal

Lectures 2021·Objectif PAL

Le sel, Jean-Baptiste Del Amo… mon objectif pal du mois !

lesel

Ce type de couverture attire tout naturellement monsieur à qui j’ai chipé ce livre pour le mettre dans ma PAL, il y a un moment de cela… Mais il ne m’avait rien raconté de son contenu. Jean-Baptiste Del Amo cite Virginia Woolf en incipit et nous avons le sentiment, en effet, en début de roman, d’être chez Mrs Dalloway ou dans Les heures de Michael Cunningham. Nous sommes en réalité à Sète, et Louise, veuve de pêcheur, doit recevoir à dîner ses enfants et petits enfants. Tout au long de la journée, jusqu’au dîner, vont remonter chez les protagonistes, des souvenirs souvent douloureux, beaucoup de rancoeur, et de fragiles moments de joie. Au-dessus de tout cela, flottent des fantômes, celui d’Armand, le père violent et complexe, celui de Léa, petite fille morte accidentellement et prématurément, celui de Fabrice, l’amant de Jonas, atteint du Sida. Louise a eu trois enfants avec Armand. Fanny, l’aînée, est la mère de Léa, mais aussi celle de Martin. Son couple ne s’est pas remis du drame et de l’absence. Albin, son frère, a été pris très tôt dans les filets d’Armand, éduqué comme un digne héritier de ses idées et de son savoir faire de pêcheur. Quelles sont les implications aujourd’hui de cette transmission ? Jonas, le plus jeune, le protégé de Louise, est gay. Il a été rejeté par son père, a connu le décès tragique de son amant Fabrice et tente aujourd’hui de vivre une vie sereine avec Hicham, son compagnon. Personne n’a réellement envie d’aller dîner chez Louise. Et ce qui remonte au fur à mesure de la journée est de plus en plus nauséabond… J’ai aimé chez Jean-Baptiste Del Amo, l’écriture, et cette finesse d’analyse sur l’héritage psychanalytique générationnel. Comment fait-on pour échapper à ce qui semble être parfois un déterminisme, à ce qui est malgré soi inscrit dans notre histoire, et peut-être aussi dans nos gênes ? Louise a tenté d’opposer sa douceur à la violence d’Armand, mais avec discrétion. A-t-elle réussi à conjurer le sort ? Ou ses enfants doivent-ils lui en vouloir ? L’auteur présente ici une toile de relations complexes, que j’ai trouvé un peu exagérée en fin de livre. Une même famille peut-elle donc cumuler autant de mauvaises situations ? Malgré ce sentiment de fin de lecture, Jean-Baptiste Del Amo est un auteur dont j’ai bien envie de continuer à suivre les écrits.

« Rien n’était plus rattrapable désormais. Il lui apparaissait que leur histoire, celle de leur famille, partie d’eux depuis des générations oubliées, les recoins les plus obscurs d’une généalogie, pouvait se répéter sans cesse, sans que jamais ils parvinssent à y mettre un terme, à enrayer la machine, bloquer les rouages, dévier de route. Albin songea que l’histoire de leur famille, commune et si particulière, pouvait être en définitive, l’histoire de tous. »

Editions Folio – décembre 2011

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… Liliba

Un roman lu dans le cadre de…