Lectures 2021

Une autre histoire de la violence, Audrey Harel-Casanove

uneautrehistoiredelaviolence

Lors du dernier rendez-vous du Club des lecteurs yonnais sur La roche sur Yon, j’ai invité Audrey Harel-Casanove à présenter son quatrième roman, avant sa séance de dédicace à La librairie Agora samedi 18 septembre. Nous avons échangé et elle a raconté son parcours, ses activités, mais aussi son métier de professeure à l’IUT de La roche sur Yon. J’en ai profité pour acheter son roman… Ce livre est peu épais et semble contenir une grosse nouvelle. De mon côté, je l’ai commencé, attentive, un peu inquiète peut-être, mais pas du tout préparée à ce que j’allais y trouver. D’ailleurs, les premières pages commencent doucement. Anna va rejoindre l’homme qu’elle aime. Elle a dix-sept ans, et elle a décidé qu’aujourd’hui serait le jour où elle deviendrait femme. Elle en parle en ce moment avec ses copines, c’est leur sujet de conversation principal, d’ailleurs l’une d’elle l’a déjà fait, et c’était visiblement fabuleux. Anna est amoureuse, son futur amant aussi, visiblement, même si il est plus âgé qu’elle. Ils se sont rencontrés au travail, dans ce bistrot où Anna travaille pour l’été en tant que serveuse. Elle aime ce travail et elle aime le jeu de séduction de Serge. Tout va donc bien se passer, forcément. Vous devinez sans doute que ce ne sera pas le cas… Et comment vous dire combien cela m’a bouleversée ? L’écriture fluide et efficace de Audrey Harel-Casanove sait raconter effectivement, sans fausse pudeur, crûment mais avec subtilité, les doutes et les inquiétudes de la première fois et ce froid qui se répand sur soi quand l’homme pour lequel on a des sentiments se révèle soudain différent. Comment en parler ? A qui ? Je trouve que cette histoire serait à glisser dans de jeunes mains, car elle démontre et prévient sobrement, et avec talent.

« Non ? Comment ça, non ? Je ne comprends pas, tu ne veux pas que je te caresse ? »
Lola ne sait pas quoi répondre, elle aurait voulu lui parler de tendresse, de douceur, d’amour, de caresses qui la feraient frémir, mais les mots ne viennent pas. Elle aurait voulu lui dire de lui sourire, de la faire rire, de caresser sa peau, de lui embrasser le cou, la nuque. Comme les jours précédents.

Editions Sydney Laurent – août 2021

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Le site de l’auteure

6 commentaires sur “Une autre histoire de la violence, Audrey Harel-Casanove

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s