Lectures 2017·Objectif PAL

Chanson sans paroles, Ann Packer ~ Objectif Pal d’octobre

❤ Ta vieille PAL regorge décidément de petites pépites… Ce mois-ci, tu t’es arrêtée sur ce titre d’Ann Packer, un volume de près de 400 pages que tu avais déniché en son temps en bouquinerie, et que tu as dévoré en trois jours. Et ce roman est devenu pour toi, un personnel et subtil coup de coeur ! Pourtant, rien d’éclatant dans ce livre. Nous sommes dans une famille banale, aux Etats-Unis. Liz est heureuse auprès de son mari Brody, et de ses deux adolescents, Lauren et Joe. Évidemment, Lauren semble bien un peu soucieuse, triste, mais Liz est une mère attentive, qui se consacre à ses enfants depuis toujours, et pense savoir garder une juste distance bienveillante… Rien de grave ne peut donc arriver. Et pourtant si. Liz retrouve un beau jour sa fille ensanglantée dans leur baignoire. Alors, tout est remis en cause, le couple, les liens familiaux, ce que l’on croyait acquis… Ann Packer, sans mièvrerie, sans pathos, avec un regard très juste, sait décrire les répercussions intimes pour chaque membre de la famille du geste de Lauren, qui est immédiatement internée, pour sa sécurité. Elle sait décrire aussi très bien l’adolescence et cette barrière soudain levée entre les enfants et leurs parents, malgré l’affection et le soutien inconditionnel. Et puis il y a Sarabeth, cette amie de Liz, célibataire, ayant vécu elle aussi autrefois un drame, le décès brutal d’une mère particulière, que ce geste de Lauren va complètement paralyser, alors qu’elle sombrait déjà par le souvenir d’une relation amoureuse perdue. Le lecteur suit donc en parallèle le parcours de ces trois femmes, avec leurs caractères différents, leurs fragilités, leurs manières différentes de survivre et de prendre leur place dans la société. Tu as tout aimé dans ce titre, et pour une fois tu t’es sentie proche de chaque personnage féminin, alternativement, ce qui est assez rare. Une lecture forte, mais qui prend le temps de fouiller psychologiquement chaque portrait, et de s’asseoir longuement sur un perron, dans le calme d’une cuisine… Un roman, qui ouvre la possibilité de toutes les renaissances.

Editions de l’Olivier – Juin 2009 – disponible en format poche chez Points

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Cathulu souligne la lucidité de ce roman

17 commentaires sur “Chanson sans paroles, Ann Packer ~ Objectif Pal d’octobre

    1. Merci Mumu !! 😉 Effectivement, j’essaye d’être toujours au plus juste de mon émotion mais ce n’est pas toujours évident de savoir ce qui est reçu de l’autre côté !! 😉

      J'aime

  1. J’ai dû le noter en son temps et puis il s’est perdu dans le reste … je ne renote pas, j’ai tellement de pépites aussi dans ma propre PAL 😉

    J'aime

  2. Je pense que c’est le cauchemar de toute mère et de tout parent de passer à côté de la tristesse profonde d’un enfant. Ton billet est très beau. Bien que je n’apprécie pas nécessairement les voix de femmes en littérature, tu as réussi à me tenter, car comment renoncer « à la possibilité de toutes les renaissances »?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s