Lectures 2018

Débranchez-vous !, Matt Haig

Cette semaine, je me suis précipitée sur ce tout nouveau livre de Matt Haig… tant j’avais aimé son précédent titre Rester en vie [clic ici], lu dans une période peu faste de mon existence où je n’allais pas très bien, et qui avait été une grande bouffée d’air frais pour moi. J’avais aimé alors sa manière positive de tenir à distance sa dépression, d’en faire parfois une force, ses solutions pour s’en sortir et ses réflexions sur notre manière d’être au monde. Rester en vie avait été une lecture bouleversante, qui personnellement m’avait donnée envie de me battre contre ce mal être provoqué par un environnement à ce moment-là toxique. Débranchez-vous ! est tout autre chose, et je dois dire  que je n’ai pas retrouvé dans ses pages ce qu’annonçait la phrase en couverture. Matt Haig ne nous propose pas en effet des clés afin de trouver son équilibre dans un monde survolté mais nous explique plutôt à quel point notre monde l’est et combien lui-même s’est laissé prendre dans sa frénésie. Lire ça, et la description de tout ce qui nous ramène sans cesse au smartphone, à l’actualité, etc., se révèle un peu anxiogène à la lecture, guère apaisant. Et je dois dire que je n’ai pas trouvé que Matt Haig apportait beaucoup de solutions à cet état de fait, mais surtout des généralités. Nous savons tous qu’il est plus raisonnable d’enlever les notifications des réseaux sociaux, et que faire des pauses, éteindre de temps en temps son portable, goûter et respirer la nature, parler avec des gens en face à face est une solution pour ne pas perdre le sens des réalités. Cependant, il a raison de souligner dans son livre, une fois de plus, que l’ultra connexion peut devenir pour certains source d’anxiété, qu’elle peut entraîner aussi un état de manque, et que vouloir donner de soi une image toujours meilleure est néfaste. Les médias, internet, la publicité entretiennent aussi un sentiment d’inquiétude auquel nous ne faisons sans doute pas assez attention, car sans inquiétude pas de consommation, ni d’emprise. Matt Haig parle surtout dans ce livre de sa propre expérience et de l’attention qu’il a du porter à ces phénomènes pour ne pas tomber de nouveau en dépression, en raison de son addiction à Twitter par exemple, mais aussi de cette façon dangereuse qu’il a eu parfois de se laisser entraîner dans des disputes ou des discussions stériles avec de parfaits inconnus. Prendre de la hauteur, utiliser mais ne pas en dépendre, voilà sans doute la manière de gérer sans s’y perdre les nouvelles technologies.

Edtions Philippe Rey – 11 octobre 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Publicités

9 commentaires sur “Débranchez-vous !, Matt Haig

  1. Les émissions et les livres commencent à se multiplier sur ce genre de problèmes ; s’il n’a rien d’original, je passe ..

    J'aime

  2. celui-ci ne me tente pas car je suis lucide sur ce sujet et s’il ne donne pas de clés pour agir, c’est plus anxiogène encore.
    Par contre je note « Rester en vie » que je n’ai pas remarqué à l’époque et s’il y a des tuyaux pour le « dépressif » comme pour l’entourage cela vaut le coup

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s