Lectures 2020·Objectif PAL

Des fleurs et des épines, Valérie Gans… mon objectif pal d’avril !

Je continue à piocher dans cette sélection de livres de poche gagnés en 2017 avec le camion qui livre… Assez vite, au cours de ma lecture, je me suis rendue compte que Des fleurs et des épines était en quelque sorte le deuxième volet d’une série dont le précédent chapitre s’intitulait Bruit des silences. Mais peu importe, car cet opus se lit très facilement tout seul. Dans les premières pages, nous faisons la connaissance de Julie, sortie depuis un an d’une relation toxique avec un partenaire manipulateur et violent. Elle revient d’Afrique, où elle avait fui. A la surprise générale, elle est présente pour assister in extremis à l’accouchement de sa jeune nièce. Sa pratique médicale originale lui permet d’être embauchée sur le champ par le patron de la clinique, qui avait déjà eu vent des exploits de la sage-femme lors de sa mission humanitaire. Autour de la jeune femme, encore fragilisée par son ancienne liaison, naviguent des personnages bienveillants (sa famille, son chef) mais aussi d’autres plus malveillants, comme cette autre sage-femme, Mélanie, envieuse et son ex, Patrice, qui revient vers elle un temps, les bras chargés de fleurs et le sourire aux lèvres. De plus, elle sera confrontée à un cas de conscience, face à la détresse de la jeune Sophie, une amie de son neveu Bastien, embarquée dans un job d’étudiante peu commun, car elle a accepté de devenir mère porteuse. La jeune Sophie, apprentie cuisinière, n’a pas vraiment pesé en toute conscience les conséquences de son choix. Elle ne se doute pas non plus que les futurs pères de l’enfant sont à deux pas de chez elle. Valérie Gans a su dans son roman camper des personnages aux personnalités attachantes et nuancées. Mais je dois dire que je n’ai pas été séduite par contre par l’écriture trop feel good du livre. En effet, chaque situation intéressante, capable de mettre un peu de chaos dans l’histoire et d’animation, est à chaque fois résolue positivement, ce qui rend le tout assez mièvre et ne m’a pas donné envie, pour le coup, de lire la suite intitulée Le chant des lendemains. Ce titre n’était pas vraiment fait pour moi.

Editions Le livre de poche – juin 2016

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

14 commentaires sur “Des fleurs et des épines, Valérie Gans… mon objectif pal d’avril !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s