Lectures 2018

Avec elle, Sans elle ~ Solène Bakowski & Amélie Antoine

« Et si, dans la vie, tout ne tenait en réalité qu’à un détail insignifiant ? »

J’ai lu avec grand plaisir, et pour la première fois, un titre d’Amélie Antoine en avril dernier, Les Secrets, bluffée je dois dire par la prouesse de son exercice de style… J’ai donc été ravie de recevoir le livre dont je vous parle aujourd’hui, encore un exercice de style particulier, mais réalisé cette fois-ci en duo avec une autre auteure, Solène Bakowski. Ce roman est un pavé qui a accompagné toute ma semaine de Noël. Avec elle et Sans elle a la particularité de contenir un double récit et peut donc se commencer dans le sens souhaité, mais la mise en page choisie incite le lecteur à plutôt débuter sa lecture par Avec elle. Nous rencontrons alors un couple et ses deux jumelles, un soir de fête nationale. Patricia s’apprête à emmener l’une d’elle, Jessica, au feu d’artifice, tandis que Coline est punie à la maison pour une bêtise, et reste ainsi avec son père. Cette soirée est le point d’orgue du malaise que connaît actuellement Patricia, épuisée par sa vie quotidienne. La jeune femme rencontre au feu d’artifice, Enis, la promesse d’une distraction bienvenue. La vie va se poursuivre ensuite péniblement, et la vie de famille progressivement se dégrader, jusqu’à ce que le père des fillettes décide de quitter la maison. Ce n’est pas tout rose non plus entre les jumelles, Jessica prenant de plus en plus l’ascendant sur sa soeur, dévorée par ce terrible secret d’avoir par accident causé la mort d’une jeune fille alors que les fillettes étaient en vacances chez leurs grands parents. Jessica multiplie les expériences toxiques, entraînant sa soeur dans son sillage, la menaçant, jouant avec son affection… Jusqu’où cela ira-t-il donc ? Dans la partie Sans elle, Amélie Antoine imagine la disparition tragique de Jessica dès le feu d’artifice. Et le lecteur, ayant déjà subi dans la première partie sa présence pesante en est presque soulagé pour Coline… mais le soulagement est de courte durée, car la petite fille est introuvable, et ce nouvel événement met la famille dans un autre chaos, très douloureux et sans espoir… Ce double roman a le talent de nous montrer comment un détail peut tout changer dans une vie, mais également comment le destin est implacable et peut décider de ne rien changer par contre à la grande trame de nos destinées. J’ai beaucoup aimé l’exercice de style, le style de chaque auteur, la qualité du récit, et cette manière dont chacune a su conserver les caractères et spécificités des personnages. J’ai regretté un peu qu’aucune étincelle de joie et d’espoir ne viennent de temps en temps par contre égayer la narration. Des moments plus légers n’auraient pas été de trop dans une histoire dans l’ensemble très sombre. Une lecture à prendre comme un roman noir, donc… et pour les adeptes du genre.

Editions Michel Lafon – novembre 2018

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

Une autre lecture chez… joëlle, qui a commencé le récit dans l’autre sens

10 commentaires sur “Avec elle, Sans elle ~ Solène Bakowski & Amélie Antoine

  1. ce double roman me tente depuis un moment et je pense que je vais finir par craquer. J’aime le noir, entre autre chose, alors il devrait me plaire.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s