Lectures 2017

La petite danseuse de quatorze ans, Camille Laurens ~ Rentrée littéraire 2017

Tu connaissais cette sculpture de Degas… mais tu n’as jamais été très intéressée par le monde de la danse, et les peintures de l’artiste sur le sujet ne t’émeuvent pas plus que ça. C’est sur le nom de Camille Laurens, en fait, que s’est arrêtée ton attention, avec ce livre, en cette rentrée. Tu aimes la fronde intime de son écriture, habituellement, et tu avais hâte de la retrouver. Mais là, point de fronde intime, et c’est sans doute ce qui t’a tenue à l’écart de ce titre. Camille Laurens cherche en effet dans ce livre, qui s’apparente bien plus à un documentaire qu’à un roman, à mieux connaître la jeune fille, le petit rat, qui a servi à Degas de modèle pour sa sculpture, Marie Geneviève Van Goethem. Nous sommes en 1880, et la jeune-fille danse à L’Opéra de Paris. A l’époque, les danseuses n’ont pas l’image qu’elles ont aujourd’hui. Il est surtout question de pauvreté, de dur labeur, de mères poussant leurs filles à gagner la vie de la famille, et de prostitution… Tu as alors compris des expressions parfois rencontrées dans tes lectures, comme celle, bourgeoise, d’avoir sa danseuse, pour certains messieurs. C’est dans ce contexte que le peintre Edgard Degas, l’engage comme modèle pour une sculpture qu’il souhaite exécuter en cire. Sa vue n’étant plus ce qu’elle était il a décidé de privilégier ce procédé, plus tactile. Camille Laurens s’intéresse alors au contexte, et nous apprend beaucoup. Tout cela a été franchement passionnant à lire et parfois aussi assez terrible à imaginer. Cette sculpture est en effet mal reçue lors de sa première exposition, on lui trouve des allures vicieuses, on lui reproche de ne pas être de l’art. Est-elle trop réaliste ? Mais que vivaient donc ces enfants en 1880 ? Aujourd’hui, on peut admirer à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, des reproductions en bronze de la version originale en cire, mais Marie Geneviève Van Goethem a disparu des mémoires. Et c’est à une sorte de réhabilitation que Camille Laurens s’emploie, avec succès, dans ce livre, même si tu as hâte, toi lectrice, de la retrouver plutôt dans une autre forme d’écriture, plus intime.

Editions Stock – 30 août 2017

La lecture de Joëlle

 J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

 Badge Lecteur professionnelLu via Net Galley

Publicités

20 commentaires sur “La petite danseuse de quatorze ans, Camille Laurens ~ Rentrée littéraire 2017

    1. Oui mais autant j’ai aimé le « Gabriële » des soeurs Berest, dans lequel il y a un réel souffle narratif, qu’ici je suis restée sur ma faim je crois…

      J'aime

  1. J’ai trouvé que la plume manquait de sensibilité, en fait mais ce qui a un peu gâché ma lecture (et si mes souvenirs sont bons), c’est la fin où Camille Laurens parle de ses recherches. J’en ai rien à faire, c’est Geneviève qui m’intéresse.

    Aimé par 1 personne

  2. Petite divergence entre nous cette fois, je suis beaucoup plus emballée que toi. J’insère ton lien dans ma chronique pour renvoyer vers un avis différent du mien.

    J'aime

    1. Merci Joëlle !! Je crois que chez toi le sujet l’a emporté alors que j’attendais sans doute beaucoup plus moi de l’écriture… C’est bien aussi ces avis différents, heureusement pour les livres concernés !! 😉

      J'aime

  3. Je suis à l’inverse de toi ; je suis très tentée par le thème, pas du tout par l’auteure que je n’aime pas dans la veine intimiste. A voir éventuellement à la bibli, mais je crois que je préfèrerais lire carrément une bio de Degas.

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime beaucoup Degas et j’ai eu la chance de pouvoir admirer ces petites danseuses à New York, du coup ce livre m’attirait … mais j’ai lu plusieurs déception. Du coup j’hésite

    J'aime

  5. C’était la première fois que je lisais cette auteure et une fois passée la surprise de découvrir un essai plutôt qu’un roman, j’ai plutôt bien aimé 🙂

    J'aime

  6. J’ai commencé cette lecture au moment où je cherchais une lecture pour la sélection PM et je l’ai laissé de côté quand je me suis rendue compe que je ne l’aimerai pas assez pour le sélectionner. Je le reprendrai certainement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s