Lectures 2020

Au fil du Nil n°16… ma BD de la semaine !

Lorsque je me suis rendue au festival d’Angoulême l’année dernière, je me suis particulièrement intéressée aux revues, présentées sur certains stands. Au fil du Nil, par exemple, est une revue annuelle réalisée par les étudiants de 3ème année de l’Ecole supérieure de l’image d’Angoulême. Elle compte à ce jour 23 numéros. Vous pouvez consulter les derniers numéros sur le site de l’école [ici] en version pdf. Je me suis procurée ce numéro, intitulé Réservoir, qui date de 2006, intriguée par sa couverture. Ce qui est assez extraordinaire avec ce genre de revues, ce sont tous les styles qui s’y rencontrent et les découvertes que l’on peut faire. Conçu sous la forme d’un recueil prolixe de mini nouvelles (une vingtaine), entrecoupé de courts dossiers (par exemple sur la grande fresque en hommage à Jean Nouvel, exposée au Louisania Muséum au Danemark), le numéro permet au lecteur un véritable voyage, à travers différents univers et concepts graphiques. Tout ne m’a pas pareillement plu, mais l’ensemble est d’une très grande qualité. Je retiendrai par exemple le dessin d’Elisa laget, la virtuosité de Vincent Perriot et le graphisme de Romain Bernard dans ce numéro. Benjamin Bachelier, rencontré début mars, nous a expliqué être sorti de cette école, sans conteste un véritable nid de talents. J’étais malade en janvier (bien avant le Covid) mais j’ai hâte de retourner sur ce festival en 2021, et de consacrer de nouveau une partie de mon attention aux nouveaux talents, via cette revue mais aussi d’autres à découvrir encore. J’ai acheté également sur place deux exemplaires d’une autre revue dont je vous parlerai ultérieurement.

Lu dans le cadre de la BD de la semaine. Tous les autres liens sont chez Stéphie aujourd’hui !

Au fil du Nil – janvier 2006

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…1 2 3 4 5

28 commentaires sur “Au fil du Nil n°16… ma BD de la semaine !

  1. Je ne me suis jamais intéressée à ce type de revues, parce que… eh bien je ne connaissais pas (bonne raison, n’est-ce pas ?) A l’occasion je feuilleterais bien, ça a l’air intéressant.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est l’occasion de faire plein de découvertes, ça me plairait de feuilleter ce genre de revue. Il m’est arrivé d’acheter une revue spécialisée manga mais ça remonte à pas mal d’années.
    J’aimerais bien aller au festival d’Angoulême au moins une fois.

    Aimé par 1 personne

  3. Jamais vraiment lu de magazines BD, mais c’est vrai que cela peut être l’occasion de belles découvertes, pour repérér des noms d’auteurs à suivre par exemple… Je vais aller voir sur leur site ! Merci de ce billet original !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh de rien !! De plus, mon fils (14 ans) qui dessine était vivement intéressé. Et c’est vrai qu’adolescente je lisais pas mal de revues BD aussi, plus faciles d’accès et moins impressionnantes que les albums.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s